• Bien le bonjour !

    La dernière proposition qui voulait restreindre / interdire l'instruction en famille datait de 2015 je crois. Eh bien, on ne perd pas les vieilles habitudes : on remet le couvert !

    Déposée la semaine dernière par Éric Ciotti, c'est une nouvelle proposition de loi (qu'on peut lire ici) qui vise « à renforcer l’encadrement des établissements privés hors contrat et à limiter les possibilités de dérogation à l’obligation scolaire ».

    Vous le sentez venir le truc ?

    Le prétexte à cette proposition de loi, cette fois, c'est... l'islam et le terrorisme sarcastic . Le gros méchant épouvantail des années 2000 en gros no. Et c'est parti pour les associations infondées entre déscolarisation et écoles privées avec  religion  / islam / prosélytisme / communautarisme / radicalisme / terrorisme (le COMBO gagnant du moment j'ai l'impression). Et, SI SI, tout ça, c'est fort ^^ !

    Proposition de loi anti-instruction en famille / école hors contrat


    (pour sauter ce passage et arriver directement sur celui qui concerne uniquement l'école à la maison / l'instruction en famille, cliquez ici)


     

    Je passe les amalgames concernant l'islam / déscolarisation (attention mesdames et messieurs... déscolarisation de petites fille s'il-vous-plaît ! on ne sait pas combien, on ne sait pas depuis quand) et écoles privées (musulmanes hein, pas les autres... <ironie>soyons sérieux !</ironie>) / prosélytisme et radicalisation, sans que la MIVILUDES n'ait vraiment établi de lien entre tout ça, l'emphase sur le (petit) nombre d'enfants scolarisés dans des écoles musulmanes (euh, on est bien d'accord que l'un des terroristes des derniers attentats est allé dans une école catholique un peu huppée non ?).
    Sans chiffre, sans citation de cas, sans fait, c'est... un peu sorti du chapeau je trouve.no

    Soit dit en passant (un petit extrait pour la route, je suis agacée) :

    Dans un contexte de menace terroriste inédite couplée à un développement sans précédent du communautarisme, il est indispensable que le contrôle de l’État sur l’éducation de tous les enfants soit renforcé.

    Bah voilà. La bombe est lâchée. Le contrôle. Sur l'éducation.
    #tantdechosesàdire

    En résumé, ça m'a juste donné l'impression d'un très mauvais papier journalistique, surfant sur la peur et la stigmatisation arf Bouh, des écoles de musulmans ! », alors que personne ne s'inquiète pour les écoles privées d'autres confessions...).
    Ça aurait pu être risible, si ça n'avait été une proposition de loi sérieuse.

     

    Et l'instruction en famille dans tout ça ?

    Et enfin (on y arrive !), cette proposition suggère également une modification comme suit :

    L’article L. 131-1-1 du code de l’éducation est complété par six alinéas ainsi rédigés :

    « l’instruction dans la famille doit faire l’objet d’une autorisation préalable de l’inspecteur d’académie et doit être justifiée par :

    – l’exigence de soins médicaux ;

    – une situation de handicap en attente de scolarisation dans un établissement médico-social ;

    – des activités sportives ou artistiques ;

    – des parents itinérants ;

    – l’éloignement géographique d’un établissement scolaire. »

    Oui oui : il faudrait bien une autorisation et se justifier par l'une des propositions ci-dessus (qui ne concernent... pas tant de famille que ça au final - enfin, je n'en connais aucune qui rentre dans ces critères). Une école obligatoire déguisée, en somme.

    Bref. Tu veux instruire ton gamin (ou tes marmots) à la maison parce que c'est quelque chose qui lui/leur correspond mieux que le système scolaire traditionnel et ses méthodes ou rythmes, autrement dit par choix pédagogique et souvent très réfléchi ? Tu ne pourras plus.
    Au passage, tous les enfants en état de mal-être à l'école, avec des troubles non pris en charge car pas toujours considérés comme handicap (je pense en premier lieu aux dys- : lexie/graphie/calculie, mais il y en a d'autres), aux enfants harcelés ou en situation de phobie scolaire le remercieront pour cette proposition qui, si elle passe, va leur fermer bien des portes de sortie no...
    Les enfants dits "handicapés", instruits en famille, et qui progressent super bien (coucou Théo !) n'auraient donc désormais que la grande perspective d'atterrir dans des établissements médico-sociaux ? Ces lieux déjà un tantinet surchargés à ma connaissance ? Génial ! (les bras m'en tombent, mais vraiment)

     

    J'ai juste envie de dire : c'est n'importe quoi.
    Se couper de la réalité au point de nier la souffrance et les besoins particuliers de plein d'enfants, c'est... même pas humain quoi.
    (oui, je suis un peu énervée présentement)

    Proposition de loi anti-instruction en famille / école hors contrat

     

    Une pétition a donc été lancée... je compte sur vous pour la signer, c'est important !

    Cliquez ici !

    Merci !
    (de signer et d'être arrivé en bas de ce billet ^^ !)

     


     

    Pour rappel (si vous n'avez pas eu assez de lecture ;-) ), actuellement, l'instruction en famille (avec ou sans cours par correspondance) c'est :
    - une déclaration annuelle obligatoire de 6 à 16 ans, par la famille auprès de la DASEN (l'inspection d'académie)
    - un contrôle pédagogique tous les ans par l'Éducation nationale, pour vérifier que l'enfant reçoit bien une instruction (via : discussion avec la famille de la pédagogie, observation des supports, parfois tests de niveau même si c'est discutable...)
    - un contrôle à caractère social par la mairie ou ses services sociaux pour s'enquérir des raisons de la famille à instruire en dehors de l'école et vérifier les moyens mis à disposition de l'enfant (conditions de vie, activités, organisation), souvent au domicile de la famille
    - une obligation de niveau à atteindre à 16 ans (Socle commun des connaissances et des compétences)
    Donc ça permet quand même d'avoir un bon aperçu de ce qui se passe dans la famille...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • Je guettais La Poste depuis ma fenêtre...

    Après une fausse joie (oui, les Colissimo sont livrés en camion apparemment et non pas en voiture avec le courrier normal), et quelques semaines d'attente, je l'ai enfin !!

    Comme convenu
    C'est un livre (suuuuurprise !). Plus précisément, une BD glasses.
    Mais pas n'importe quelle BD !

    C'est quoi ?

    Depuis quelques années, on peut suivre une BD sur internet. Mais n'importe quelle BD hein ! Celle de Laurel, dessinatrice en provenance de Metz (avec un super chapeau VACHE), sur son blog Un crayon dans le coeur.

    Cette BD est très fortement inspirée de sa propre expérience d'expatriation aux États-Unis. Et donc, au fil des planches postées quotidiennement sur son blog, on a ainsi pu découvrir (et on peut toujours, puisque l'histoire n'est pas encore finie ^^), les aventures de nos héros (Laurel & Family), qui se sont lancé dans la création d'une start-up de jeux vidéos.

    Vous rêviez du California Dreamin' façon The Mamas and the Papas ? Ça tombe bien. Eux aussi.
    Du coup, avec Geoffrey et Luc, deux gars qui ont l'expérience dans la gestion de boîtes et du marketing, et qui sont (très accessoirement) aussi devenus par la même occasion leurs associés, nos petits amis se sont envolé (envolés ?) en direction de la Silicon Valley. En passant par les quelques aléas de leur expatriation mais (surtout !) les déboires rebondissements professionnels liés aux délicieux associés (et pas que), on s'attache énormément aux personnages et des fois on a même envie de frapper leurs associés tellement c'est prenant.
    (mon speech paie pas de mine comme ça mais vas-y, regarde les premières planches ici ou l'explication de Laurel ).

    Bref. Publiée au rythme d'une planche par jour sur son blog, cette BD est disponible en intégralité depuis le début (et le plus gratuitement du monde en plus) sur le blog de Laurel. La première partie s'est achevée en début d'année, et la deuxième partie est toujours "en cours de production" sur le blog ^^ .

     

    Et alors ?

    Et finalement, c'est grâce à un financement participatif sur Ulule que le Tome 1 a pu être auto-édité au format papier, et que le livre Comme Convenu est sorti !


    Et je viens de le recevoir hier matin.
    Autant vous le dire : IL. EST. TROP. BEAU.Il est arrivé ! (Comme convenu)

    (oui, je suis une immonde matérialiste. J'aime l'objet. J'aime toucher le papier et sniffer le livre. Voilà. Vous savez tout. Snif.)

    Il est arrivé ! (Comme convenu)

    (et puis c'est vachement cool d'acheter un livre qu'on est sûr d'aimer XD)

    Genre le papier il est pas blanc aveuglant, il est blanc un peu cassé (j'ai jamais compris la logique de casser du blanc, mais c'est pas grave) et du coup un peu "chaud". Il est aussi un peu épais cartonné, et tellement, tellement, un peu rugueux mais juste ce qu'il faut pour pas trop (niveau l'extase au bout des doigts si tu situes).

    Il est arrivé ! (Comme convenu)

     

     

     ← Regarde-moi cette texture ! La couleur est plus froide qu'en vrai, mais c'est trop biennnn ! Et le grammage que tu ne peux pas voir non plus ! Il est top !

     

     

     

    Il est arrivé ! (Comme convenu)
    ↑ ↑ Et c'est-y touti plein de goodies avec Brume le chaaaat ! ↑ ↑
    (qui va bientôt finir sur mon ordinateur)

    Le livre est arrivé un peu abîmé sur le dos de couverture mais franchement... il est whaouh quoi !

    Il est arrivé ! (Comme convenu)

     #lelivrepapiervaincra
    #carlelivreestamour

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire
  • Au programme ce soir #10

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • Un autre air de rien

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Vue sur la cathédrale Saint-Pierre de Rennes

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • En tombant totalement par hasard sur la page d'un forum obscur (ne me demandez pas comment, je suis la SPÉCIALISTE pour tomber sur des trucs chelous en sautant de page en page), je suis tombée sur un témoignage (enfin j'crois) qui parlait carrément d'angoisses (ok) et de phobie (what ?) des partiels, en mode "Je stresse à un point phénoménal et de manière récurrente à chaque période de révisions et d'examens" (<- Nanou approved).

    Ça m'a fait revenir quelques années en arrière (ouh là ! mais c'est déjà le début de la fin quand on se met à dire ça glasses!). À une réunion de prise en charge de mon petit frère, avec psy accompagnante et compagnie, autour de la table de la salle à manger et le café. C'était peu avant que je ne passe les épreuves terminales du bac.

     

    "Nan mais tu sais, pour le stress, le bac, c'est le plus dur. Après ça va mieux !"

     

    Et ben réflexion faite (réflexion de 5 ans quand même). C'est FAUX.

    Ça va pas mieux.

    C'est même pire avec le temps.

    (même si je repasserais pas mon bac quand même)

    La preuve, je ne commence à savoir le gérer qu'au bout de la cinquième année d'étude.
    Et encore, parce que je m'en détache.
    Et encore, des fois, je flanche toujours à cause du stress.

    Étudiants. Étudiantes.

    ON NOUS MENT.

     bad

    -----------------------------------------------------------

    Et puis s'il y avait un remède miracle, ça se saurait he...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires