• Moi, Nanou, suis pleinement consciente qu'en postant cet éléphant rose, je perds à jamais toute crédibilité1.

    Après 3 années de stages d'été en clinique vétérinaire, par intermittence, et dernièrement des petits coups de main plus ou moins récurrents lors de mes présences sur place, ça y est, je viens de signer mon premier contrat de travail (enfin, premier travail légal et déclaré oops) de job d'été2 comme asv3 !

     

    Autrement dit, je suis toute Happy. !

     

     


    1 : et jette de ce fait mon incroyable immaturité à la face du monde... mais ce n'est pas grave, j'ai signé mon contrat he. Et en même temps, si on m'a fait signer, c'est que je ne devais pas en avoir tant l'air ? Enfin, j'espère, sinon, c'est qu'il y a encore plus immature que moi intello
    2 : d'où un blog possiblement au ralenti.
    3 : assistante vétérinaire


    1 commentaire
  • 3 ans !Ce blog... prend un petit peu d'âge 3 ans ! 3 semaines ! 3 jours !!

    Déjà un peu plus de 3 ans qu'il figure dans les profondeurs du oueb. Si au niveau des couleurs rien n'a changé depuis les premiers jours, le contenu a lui certainement un peu évolué avec le temps. C'est sans doute normal, j'ai toujours envie d'écrire, mais plus tout à fait les mêmes choses (en même temps, la phase "découverte de la fac" est terminée, je crois en avoir fait un peu le tour - et m'être habituée à beaucoup de choses).

     

    Juste histoire de sortir quelques chiffres (on sait jamais, des fois que ça ferait classe :-P), les billets se répartissent actuellement comme suit dans les rubriques suivantes :

    • L1 : 93 articles
    • L2 : 69 articles
    • L3 : 19 articles (seulement !)
    • Vacances L1-L2 : 25 articles (27 fut un temps...)
    • Vacances L2-L3 : 24 articles (plus un, qui ne fut jamais publié)
    • Vacances L3 : 21 articles (pour le moment)
    • Accueil : 30 articles (+ 1, en comptant celui-ci)
    • École à la maison & Cie : 6 articles
    • Préparation 1ère année : 12 articles
     

     

     

     

    Soit un total de : normalement 303 (mes comptes sont donc faux !... tant pis, arrondissons à 300...)
    Auquel il faut ajouter le versant invisible : une quinzaine d'articles jamais terminés et qui ne seront certainement jamais publiés non plus (mais pourquoi je les garde ? euh... ça fait des souvenirs quand même !).

     

    Une fois n'est pas coutume (ne soyons pas ingrate chaque jour tout de même), et même si je fais avant tout ce blog pour moi, je te remercie lecteur de tes petits mots gentils, et quand il y a besoin, pleins d'encouragements (comme  ou , big bisous les gens money ).

     

    Hors blog, à "A+3" après mon bac, je n'en suis pas (encore) rendue là où je l'avais prévu.
    Mais ce n'est qu'une question de temps... tout vient à point à qui sait attendre. Mon objectif reste identique à celui des premiers jours :-) !

     

    Tchüss les gens !

     

    (et remercions internet qui me permet d'avoir un carnet internet qui ne traîne pas sur mon (vrai) bureau !)


    1 commentaire
  • Chose promise, chose due : voilà des extraits issus d'un rapport de stage retrouvé dans un tiroir rempli de miettes de gâteau de l'an 2000 et de petites cuillères à café sales ancien de la clinique.

    En tout cas, le style, la logique (ou son manque parfois), l'imprécision et l'inexacte retranscription des faits dont cette page de rapport est remplie, assortis de quelques remarques plus ou moins spontanées (en rouge) auront eu le mérite de permettre aux uns et aux autres un petit moment de détente (ou de fou rire) durant les rares pauses d'une journée bien chargée  yes.

    À retenir :
    - Les os repoussent.
    - Nul besoin de désinfecter la zone à opérer avant d'inciser, en revanche, on désinfecte bien la tumeur ou l'organe ;-).
    - Il n'y a pas besoin d'ouverture particulière pour réaliser une castration, au contraire de l'ovariectomie.

    La clinique tient à préciser, à toute fins utiles, qu'en dépit de ces observations certainement mal renseignées (et mal corrigées ← ça, c'est mon ajout), toutes les mesures d'hygiène sont rigoureusement appliquées wink2. En dépit des mesures d'économie (toutes relatives), tout le matériel nécessaire, comprenant notamment les instruments chirurgicaux (y compris les compresses) ainsi que les champs opératoires, sont soigneusement stérilisés avant chaque utilisation, et les surfaces à opérer sont systématiquement nettoyées et désinfectées avant chaque intervention, et que même pour les chats méchants, aucun animal n'est par exemple castré à vif sans ouverture particulière he !


    Même les animaux très méchants.

     

    Quelques confusions rigolotes sur d'autres pages aussi :

    Rapport : « Il faut également connaître l'origine des maladies pour les guérir. »

    Commentaire personnel : Pas forcément. Des fois, il peut arriver de guérir des choses dont on ignore totalement la cause, par le plus grand des hasards. Ce n'est effectivement pas toujours rassurant à savoir, mais quand ça arrive, ça interloque même les vétérinaires eux-mêmes.

     

    Rapport : « Pour devenir vétérinaire, il faut avoir le BAC, ensuite il faut faire 2 années de préparation [psychologique ?] et quatre années d'étude dans une école spéciale [-isée ?]. Il faut passer un concours [encore ?!] et s'il est réussi il faut suivre une formation spéciale pour devenir vétérinaire. »

    Commentaire personnel : Mon Dieu, que c'est long en France ;-) ! Encore un concours et une formation alors qu'on est déjà entré en école vétérinaire? Je crois qu'une explication supplémentaire s'impose ;-) !

     

    Rapport : « [...] Tout m'a plu, autant les consultations que les opérations, j'ai trouvé ça très captivant.
    La seule chose qui m'a déplu était l'attente dans le couloirs quand il n'y avait pas de patient car il n'y avait alors rien à observer.
    »

    Commentaire personnel : Mais si :-)) ! Tu pouvais papoter avec les secrétaires à l'accueil, et aider les assistantes vétérinaires ! En plus, elles sont drôles, et ont surtout plein de choses à t'apprendre :-))  !

     


    3 commentaires
  • ... Vous apprendrez que les os peuvent repousser (siiii, rien que ça he !), qu'il n'y a pas besoin « d'ouverture particulière » pour réaliser une castration (ouch intello), qu'on peut arrêter les artères (oui !) et bien plus encore Très prochainement (teasing) !

     

    J'ai appris tout ça à la clinique* où je suis de retour depuis le début du mois de juillet.

     

    Very soon, la preuve en image dès que j'aurais scanné ces petits bijoux !

     

    Tschüss les gens !

    * là, normalement, je suis censée vous faire peur désormais. Mais (bon, je fais retomber la pression quand même), vous serez rassurés au prochain billet. Normalement. Enfin, en ce qui me concerne.

     

    Très prochainement (teasing)
    Non, c'est promis
    Besoin d'aucune ouverture particulière.

     

    Très prochainement (teasing)
    (rho, vous avez l'esprit drôlement mal orienté)

     


    votre commentaire
  • Panneau de rue #2
    Le Croisic


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires