• Partie 0 - Ce qui va vous arriver
    Partie 1 - Quelques prérequis pour bien poser les bases : c'est quoi Wikipédia ?
    Partie 2 - Fonctionnement de Wikipédia : comment ça marche ?
    Partie 3 - Fonctionnement de Wikipédia : les bases de la contribution.
    Partie 4 - Mais c'est qui un.e Wikipédien.ne ? Le portrait d'un.e Wikipédien.ne
    Partie 5 - Mais c'est comment un.e Wikipédien.ne ? La culture wikipédienne - Conclusion


     Avant de revenir sur le fait de contribuer à Wikipédia lors des prochains billets, voici quelques petites choses qui permettent de situer la planète Wikipédia dans le temps et l'espace. De plus, cela permettra de poser un peu le décor :)

     

    - Wikipedia, c'est 291 versions linguistiques indépendantes : on ne parle de de la version française de Wikipédia, ni anglaise ou américaine, mais de la version francophone et anglophone de Wikipédia par exemple.
    Dans le peloton de tête en terme de nombre d'articles*, on trouLogo de Wikipédia en Français : globe terrestre composé de pièces de puzzles comportant chacun un symbole alphabétiqueve les versions : anglophone (> 5 millions d'articles), francophone (~ 1,8 millions d'articles), germanophone (> 2 millions), russophone (~ 1 ,3 millions) etc. (aperçu ici)
    Mais il existe également des versions en langues plus rares : en latin, espéranto, basque, breton…

    Toutes les versions linguistiques sont indépendantes : ce qui explique les disparités parfois importantes qu'on peut trouver entre un même article selon qu'il soit dans une langue X ou une langue Y. Et donc qu'un article soit très bon dans une langue et plutôt merdique (enfin non : peu étoffé ou défaillant) dans une autre, en bref, les différences de contenu entre les différentes versions de Wikipédia.

     

    - Wikipédia est une encyclopédie. Shocking ! me direz-vous, on nous ment, il n'y a qu'à voir certains « articles » ! Pas du tout. Tout simplement, c'est une encyclopédie en construction, un projet encyclopédique, ce qui n'a (à mes yeux) rien à voir. Personnellement, je trouve que beaucoup de gens ont tendance à oublier ce point, et de ce fait, à condamner Wikipédia... pour ne pas répondre à ce qu'elle n'est justement pas, c'est-à-dire une encyclopédie achevée.
    Son principe, c'est que ce projet encyclopédique soit universel, conçu de manière collaborative sur la base d'un wiki et surtout que son contenu soit librement réutilisable.

     

    - Et c'est quoi le principe du wiki ? C'est un site web qui peut être modifié par plusieurs personnes. En l'occurrence, sur Wikipédia, tous les articles** et les pages associées (formant ainsi espaces communautaires de discussion, les pages de projets etc.) peuvent être modifiés par n’importe qui.
    Le fait que tous le contenu de Wikipédia soit librement réutilisable est dû à l'emploi de la licence Creative Commons CC-BY-SA 3.0, qui permet la réutilisation et la modification de son contenu, sous réserve de citer la licence et les auteur.e.s. Pour ce faire, tous les contributeur.rice.s placent leurs contributions sous cette licence.

     

    - Il existe d'autres projets affiliés / satellites / frères / sœurs, basés sur le même principe de la licence libre et de l’esprit collaboratif, et répondant à des objectifs un peu différents. En français (mais aussi dans d'autres langues) on trouvera Wikimedia Commons, le Wiktionnaire, Wikiquote (recueil de citations), Wikisource (receuil de livres), Wikiversité (support de cours), Wikibooks, Wikispecies, Wikidata par exemple.
    Comme Wikipédia, ils sont hébergés sur les serveurs de la Wikimedia Foundation, basée aux États-Unis, où a été fondé la première version de Wikipédia, uniquement anglophone, en 2001.

    Bienvenue en Wikipédie ! (1/5) - PrérequisBienvenue en Wikipédie ! (1/5) - PrérequisBienvenue en Wikipédie ! (1/5) - Prérequis
     

    Il est important de retenir que ces plateformes n'existent que grâce à des contributeur.rice.s bénévoles, des gens comme vous et moi, qui acceptent de passer une partie de leur temps libre pour essayer d'améliorer l'encyclopédie à leur niveau. Les contributeur.rice.s peuvent ne contribuer que sur une version linguistique et un projet, ou sur plusieurs suivant leurs préférences et leurs compétences/capacités linguistiques.

     

    Sur ce, il est donc possible de passer à la suite : ça marche comment Wikipédia ?

     

     


     

    * Nombre d'articles = pas révélateur cependant de l'approfondissement de chaque article. Beaucoup sont des ébauches, de nombreux articles peuvent être mal sourcés etc.

    ** à quelques exceptions près, certains articles (« sensibles » ou régulièrement détériorés) étant protégés des modifications de certains contributeur.rice.s (inscrit.e.s ou non inscrit.e.s)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Je ne sais TELLEMENT pas si j'en ai déjà parlé en cinq années (presque 6) de blog.
    En même temps, ma régularité à écrire est quelque peu aléatoire.
    Je devrais aussi vérifier s'il y a un tag sur le sujet dans le blog tiens.
    Bref.

    Tout le monde connaît Wikipédia, quoi qu'il/elle en pense. C'est un peu comme Google, c'est tellement incontournable qu'il existe peu d'explications possible si ce nom vous est inconnu (au choix : vous êtes un bébé, auquel cas vous ne devriez pas être ici petit.e cachotie.re ; vous avez déjà oublié, consultez donc un médecin ; vous n'avez pas internet, mais que faites-vous donc ici alors ?). En tout cas, vous avez très probablement au moins déjà lu des articles de Wikipédia.

     

    Mais savez-vous qui fait Wikipédia ? En connaissez-vous les « coulisses » et imaginez-vous réellement son véritable fonctionnement ?
    Car Wikipédia, c'est comme un iceberg : entre ce qu'on voit en surface, et tout ce qui en est invisible, croyez-moi, il y a un monde (à explorer bien entendu)...

     

    Je contribue à Wikipédia depuis mars 2009 (dit comme ça, j'ai l'impression d'écrire une espèce de coming-out alors que pas du tout). Cela fait donc 7 ans et demi, avec des pics d'activité comme des moments d'absence (parfois... très longs), que je modifie les pages de Wikipédia (WP pour les z'intimes). Je suis donc ce qu'on appelle une « wikipédienne » (ou un wikipédien).

    Cela faisait très longtemps que j'avais envie d'écrire à ce sujet. J'ai commencé à écrire un billet sur le fait de contribuer à Wikipédia et sur les contributeurs et contributrices. Billet, qui, trop long, a été divisé pour donner deux billets, puis j'ai à nouveau développé et cela a donné trois billets, et puis je suis partie pour écrire un paragraphe sur tel truc, paragraphe qui s'est transformé en page, puis en véritable chapitre... Ce fut donc légèrement plus long que prévu. Mais pas d'inquiétude, j'ai tout prévu pour la suite.

     

    Je vous propose donc ici de « découvrir » l'envers du décor. Cet article fait donc partie d'une série de six billets (incluant celui-ci) intitulée Bienvenue en Wikipédie ! en abrégé BEWP ! Ces billets vont donc successivement aborder :

    Partie 0 - Ce qui va vous arriver (ce billet même)
    Partie 1 - Quelques prérequis pour bien poser les bases : c'est quoi Wikipédia ?
    Partie 2 - Fonctionnement général de Wikipédia : comment ça marche ?
    Partie 3 - Fonctionnement de Wikipédia : les règles principales de la contribution.
    Partie 4 - Mais c'est qui un.e Wikipédien.ne ? Le portrait d'un.e Wikipédien.ne
    Partie 5 - Mais c'est comment un.e Wikipédien.ne ? La culture wikipédienne - Conclusion

    Et comme à l'heure où je publie, ces articles sont déjà écrits et terminés à 98 %, promis, je ne vous lâche pas en cours de route ^^.

    La partie 1 consiste principalement en une introduction (oui, là, vous lisez l'introduction de l'introduction en somme) sur ce qu'est Wikipédia, et où situer cette OINI (objet internet non identifié). Le gros de la chose (et ce qui devient vraiment intéressant ^^) commence à la partie 2.

     

    Note au lecteur : exceptionnellement et parce que ça correspondait à mon humeur des jours, ces billets sont rédigés en langage épicène. Bisous.

     

    Bonne lecture !

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • écrit le 21/02/2017

     Welkom in België

     

    Les gens. J'ai déménagé.

    Vers le Nord, dans un pays où les gens ont rarement des volets extérieurs (à part des volets roulants), où ça sent souvent la friture au coin des rues, où il paraît que ma couleur de cheveux peut faire illusion que j'en viens, où la BD est une histoire sérieuse, où il y a plus de bières que d'habitants, où les gens bourrés roulent droit, où il y a l'unique musée de la carotte DU MONDE, sans compter le musée du slip, et où on m'a dit de m'attendre à des trucs surréalistes. Et où être Français est carrément moins pire que d'être Wallon.

    L'arrivée fut très bizarre. Tu roules, tout va bien, tous les panneaux sont en français et 50 m plus loin, euuuh, y'a tellement de consonnes qui se battent dans un même mot que même en roulant à 50 t'as pas le temps de lire tout le panneau entier pour que ton cerveau puisse transformer ça en truc intelligible. Une chose est sûre : ce n'est plus du français. Nulle part. Hum hum. Bienvenue en pays flamand (et vive le GPS !).

    Ici, les gens sont tellement fans de vélos qu'à côté du stade où il y avait un match samedi soir, plus d'une centaine de vélos étaient amassés sur une place. Il n'est pas rare de voir tous les vélos d'une famille devant sa porte. Les gens sont étrangement bien garés au milieu de leur place de stationnement, et les places pour personnes handicapées ne sont pas occupées par des gens qui ne le sont pas.

    Étrange étrange.

    Me voici donc en Belgique, dans le pays flamand...

    Welkom in België

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire
  • Rétrospective 2016

     

    Il s'en est passé des choses en 2016 ! Des bonnes et des moins bonnes, et surtout beaucoup de premières fois qui ont été marquantes pour moi. En total vrac, j'ai :

    - eu mon bac +5 en éthologie

    - pris l'avion pour la première fois

    - été dans « le Sud » découvert le Pays basque (et n'ai qu'une envie, y retourner) et Bordeaux

    - appris à conduire

    - été larguée
    (sans doute la meilleure chose qui me soit arrivée de l'année)

    - (re)trouvé quelqu'un.e avec qui c'est tellement plus naturel

    Rétrospective 2016- eu l'impression d'avoir vraiment amélioré un article sur Wikipédia
    (et j'en ai créé plein d'autres par rapport à mon activité antérieure)

    - vu une pièce de théâtre

    - vu un psychiatre & eu un suivi psychologique

    - apprivoisé et touché un oiseau
    (qui se posait sur ma main pour avoir à manger ^^)

    - perdu mon cher Brucinet

    - visité le Muséum national d'Histoire naturelle
    (je veux me faire enfermer dedans tellement il est bien)

    - fait un remplacement en clinique au pied levé

    - visité un musée que je n'ai pas aimé

    - téléversé une image (puis plusieurs) sur Wikimedia Commons

    - acheté ma propre voiture
    (elle s'appelle Eugene)

    - fait faire mon passeportRétrospective 2016

    - pris le métro (toute seule)

    - soutenu un projet de BD

    - dormi chez quelqu'un

    - grimpé dans un gratte-ciel parisien

    - appris que j'avais des ami.e.s féministes
    (ce qui n'est pas rien)

    - monté à cru
    (un poney absolument adorable)

     

    Ce n'est peut-être pas grand chose, mais ça a fait mon année et ça a été marquant. J'espère honnêtement que 2017 sera aussi riche que 2016... En tout cas, pour cette année se préparent un certain changement, voire un changement certain que j'ai hâte d'entamer !

    Rétrospective 2016(suspens insoutenable auquel ce petit cochon déradelphe n'a visiblement pas survécu)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • En dépit des apparences, n'ayez crainte ! Vous êtes toujours au bon endroit (si, si, je vous jure, tenez, je peux vous localiser immédiatement, vous êtes ici ==> ).

    Une vague de froid s'est abattue sur la France, couvrant ses campagnes (enfin, au moins les miennes) d'une fine couche de gel blanc chaque matin, voire davantage quand les températures demeurent dans le négatif.
    Et ce blog a-t-il aussi pris un coup de froid ?

    Non !
    (Car des petites mains, résistent, encore et toujours, à l'engourdissement !)
    Certes, les couleurs ont changé. Du rouge, nous sommes passés à une espèce de gris un peu blanchâtre comme de la merde de pigeon à la manière des tempes grisonnantes d'un fier pigeon, qui au fil des années, prendrait inexorablement de l'âge, à force d'expériences d'esquive de voitures, de chats, de TGV, et de chiures sur les piétons. Ce qui est peu ou prou le cas de ce blog n'est-il pas (prendre de l'âge, pas chier sur les gens).

    Je ne sais pas si ça va encore être modifié (quelque chose me dérange, mais je ne parviens pas à identifier précisément quoi). Mais déjà, je me sens plus à l'aise pour écrire dans un endroit plus large (le menu de droite a rejoint celui de gauche, ce qui ressemble à peu près à l'actualité politique actuelle - à moins que ce ne soit l'inverse ?). Plus aéré. Plus pratique. Plus lisible (j'espère). Un peu moins chaud, certes, un chouille moins cocoon (de mon point de vue). À voir la suite.

    Mais bref. Vous êtes toujours sur le même blog.

    Hiver

    Le même. Un peu différent. Mais toujours le même.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • « De mon temps... » Cathédrale Notre-Dame de Paris de nuit

    ... où cette chose immense n'était certainement pas éclairée.

    N'était-ce donc qu'une immense masse noire dans la pénombre de la nuit ?
    Quel genre de personnes traînait autour de cet édifice ?
    Sa présence grave et invisible n'était-elle pas intimidante pour quelque passant ?
    Les entrées étaient-elles au moins éclairées ? À quoi ressemblaient donc ces immenses tours vue d'en bas ? Que se cachait-il dans ses recoins ?

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires