• C'est l'histoire de... (2)

    ...

    Uggy.

    Uggy est une toute jeune Jack Russel (du moins, toute jeune, en apparence, car je la trouve un peu petite pour une adulte), et c'est à son tour de grimper sur la table d'examen.
    Collier et laisse violets, nul doute, c'est bien une femelle.
    Son malheur du jour, c'est d'avoir commencé à arracher le bandage censé protéger les fils de suture de sa stérilisation.
    Et c'est une jeune femme qui ne cesse se confondre en excuses d'avoir rafistolé le bandage de sa chienne comme elle pouvait (pourtant, assez correctement pour que ça tienne jusqu'à la clinique, elle n'a rien à se reprocher cette brave dame :-) ) qui nous apporte son toutou (et son enfant qui jouait tranquillement aux Playmobils derrière).

    Le tout étant que désormais, il faut arracher ce qu'il reste de bandage... et nous ne sommes pas trop de trois à maintenir la pauvre chienne sur la table .
    Une fois le bandage retiré au pris d'une lutte sans merci, la véto (r)emballe désormais fort généreusement la chienne de bandelette adhésive.
    Désormais, Uggy ne pourra même plus en rêve imaginer retirer son pansement *rire démoniaque hihihihihihi *...

    Et c'est un fort élégant chien saucisson qui nous quitte, affublé d'une magnifique - nouvelle - collerette !

    ...

    Chat gris a été déposé ce matin, devant le portail de la clinique, avant même l'ouverture, dans un sac à course (« les cadeaux du matin » dit d'un air triste une auxiliaire vétérinaire...).
    C'est visiblement un chat errant. Adulte, non stérilisé, probablement bagarreur (à cause de la présence de cicatrices ?), en plus d'avoir chopé antérieurement tous les parasites possibles et imaginables.
    La raison pour laquelle on l'a laissé là devant la clinique, c'est qu'il a été choqué (certainement par une voiture).
    D'ailleurs, Chat gris est allongé totalement kaput sur la table d'examen de la véto.
    Il s'est un peu réveillé dans la journée, d'ailleurs, il a fallu renforcer la grille de sa cage pour éviter qu'elle ne s'ouvre à force d'acharnement.
    Non identifié, il sera euthanasié dans la soirée si personne ne l'a réclamé d'ici là.

    ...

    Belle (oui, c'est un cocker !) a un vilain gros plâtre bandage épais qui immobilise sa patte postérieure.
    Figurez-vous que Belle a eu l'excellente idée de se jeter sous les roues de la voiture de sa maîtresse, tellement elle était contente de la revoir ;-).
    Son souci du matin : elle a défait une partie de la bande adhésive qui entoure le véritable bandage en lui-même.
    Après une longue palpation et avoir testé la mobilité de la patte, observé qu'il n'y avait pas de fracture, et que ce n'était pas le genou qui était mis en cause, mais plutôt l'articulation du tarse, il est décidé que la vétérinaire montrera la chienne à une équipe de véto orthopédistes, qui doivent arriver dans la journée (ils interviennent ponctuellement dans les cliniques de la région, en faisant des "tournées").
    Les véto émettront leur avis, à savoir s'ils ont un diagnostic plus précis et s'ils recommandent une intervention chirurgicale.
    En attendant le retour de sa maîtresse le soir même, la chienne hurlera à la mort un peu bruyamment sa maîtresse toute la journée dans le chenil (dur dur la séparation ...).

    ...

    Madame est venue avec un terre-neuve.
    Un seul, car elle ne pouvait pas amener les deux en même temps .
    En la voyant sur le point de décoller quand son terre-neuve décide de marcher, on comprend aisément pourquoi :-) (et je dis ça sans moquerie ).

    Mais, aaaah, ce terre-neuve ! Une crème de chez crème, la douceur et le regard bienveillant incarnés.
    J'arrive en fin de consultation, mais j'y ai le droit.
    Assis sur son arrière train (plus qu'imposant ^^), le chien est stoïque, quémandant sa caresse auprès de sa maîtresse, puis de la véto, puis de sa maîtresse etc.
    Le chien tourne alors sa grosse tête vers moi, en m'adressant un regard sans mauvaise interprétation possible (« gratte-moi la têêêêête »...), le tout accentué par ses « sourcils » qui lui donnent un air triste, et il approche sa grosse tête en me fixant...
    Rien à dire, ce Terre-Neuve est une usine à caresses et visiblement, c'est l'effet recherché ...

    « Résultats de Licence 1Deuxième semestre (rétro) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Plouf_le_loup Profil de Plouf_le_loup
    Lundi 18 Juin 2012 à 08:02

    Uggy la terreur des bandages et terre-neuve le nounours, j'adore !

    Ma toune à moi a vécu y'a aps longtemps un truc  dans le genre de ce qu'a vécu Belle (enfin nous c'était simple, elle s'était pété les croisés !)

    Et une tite pensée toute tristoune pour chat gris :-(

     

    2
    Lundi 18 Juin 2012 à 08:41

    Une seule journée et plus de chat gris... :(((

    Quant à l"'usine à caresses", grâce à ton portrait, il est pratiquement devant mon écran! ;) J'adore ces grosses boules de poils !

    3
    Mercredi 27 Juin 2012 à 22:03

    Bouh ! Je ne vous ai jamais répondu ? (apparemment non...)

    Plouf et Lysalys : merci !

    Quant au chat gris, c'est effectivement dommage pour lui :-(.
    Même si personnellement je n'en ai pas été trop affectée (car je ne peux m'empêcher de penser que ça valait mieux pour lui peut-être), on ne peut s'empêcher de penser qu'il méritait vraiment autre chose...
    Mais tel qu'il était (sauvage, peur des humains, totalement infesté de tout ce qui peut grouiller sur et dans un animal) il n'aurait jamais été adopté (ou éventuellement adoptable dans le futur). Relâché, il aurait continué d'errer en mettant sa vie en danger (et celles d'autres chats, en risquant de les infecter par des parasites ou éventuellements des maladies transmissibles (leucose féline, FIV du chat  ?) vu tout ce qu'il avait).
    Dommage pour lui à titre individuel, mais peut-être tant mieux pour certains autres chats qui auraient croisé sa route... ?

    4
    Plouf_le_loup Profil de Plouf_le_loup
    Jeudi 28 Juin 2012 à 07:50

    Tu as raison Anne, c'était sûrement mieux pour lui.
    Cela dit, ne sous-estime pas le pouvoir adoptant des amoureux des chats ;) Notre chat Bivi était dans cet état-là quand on l'a trouvé, au bord de l'autoroute (gravement déshydraté, il vomissait et déféquait d'énormes "plats" de spaghetti grouillants plusieurs fois par jour, n'avait presque plus de poils et faisait à peine 3 kg -pour un Norvégien c'est peu, en poids de forme actuellement, il en fait 7 environ, et jusqu'à pas loin de 10 quand il rattrape ses traumatismes), on l'a adopté, soigné, etc. Et Rapido, adopté, lui, dans un refuge, il avait "peu de chances" aussi vu qu'il avait eu un accident, fémur déboité etc, pas opéré alors que ça datait de 2 mois... Et c'est quand même lui qu'on a choisi parmi une centaine, pour son regard (d'ailleurs c'est aussi pour ça que la véto qui l'avait trouvé accidenté l'avait laissé à l'adoption, son regard...) ;) 

    Je ne dis pas que ça aurait été le cas de chat gris, ça aurait même certainement été le contraire puisqu'il fuyait les hommes. Juste pour dire que les adoptants n'ont pas toujours les critères auxquels on s'attend ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :