• Un peu de tout mélangé

    Quand on compare nos emplois du temps avec les L1, y'a pas photo, on est mieux en L2.
    Sauf quand on pèse nos cours : ils sont à peu près deux fois plus volumineux cette année que l'année dernière ;-).

    Ah, ils nous manquent, le fabuleux prof de biologie cellulaire (*soupir*), du premier semestre, que toutes les filles adoraient (même moi) parce qu'il expliquait trop bien, et le super prof de biologie animale *soupir * ! (Prof dont j'ai l'affiche d'une des conférences soigneusement patafixée sur mon armoire. Histoire de bien se lever le matin ;-).)
    Et ce, même si étudier des vers ou des trucs dont tu ne sais pas bien distinguer où est la bouche du derrière, tu ne le referais pas une seconde fois (y'a plus glamour que la BA au premier semestre, je sais Y'a même des bêtes qui mangent et font leur besoin par le même orifice, ça te fait pas envie, non, cher lecteur ? Enfin, la BA du second semestre, c'était quand même la meilleure ),
    De toute manière, au fond, aucun étudiant de L2 ne voudrait revenir en L1 pour une seconde fois quand même. Même si on a plus de TP...

    Tout ça pour dire : on a un contrôle de physiologie animale (phy a pour les z'intimes) jeudi, un contrôle surprise de chimie en TD vendredi, un contrôle de BPL lundi 22, un contrôle de pharmacologie après la Toussaint.

    Et je suis débordée. Moins qu'au premier semestre de l'année dernière tout de même (les choses s'arrangent !)

    ***

    En microbiologie, on a des TP. Le dernier aura lieu mercredi matin (8 h - 12 h − ayez une pensée pour moi et ma binôme Fonction chimique).
    On a des petits soucis en TP de microbio . Déjà, on comprend rien, ça va un peu vite pour qu'on tilte.
    Ensuite, on devait faire des solutions avec des bactéries cultivées issues de nos petites mains.
    Sauf que quasiment rien n'a poussé grâce à ma main à moi (j'ai des mains auto-nettoyantes, bactéricides !!!), ou plutôt, du côté de la boîte où j'ai collé mon doigt. Donc, pour faire les solutions, euh, j'ai un peu l'impression, que, enfin bref... On a un affreux pressentiment. Enfin, j'ai un affreux pressentiment :p.
    Je sais pas pourquoi, mais j'ai comme l'impression que rien ne va pousser dans nos boîtes ...
    Comme à l'accoutumée, le prof se penchera sur nous et en soupirant, dira qu'on a pas fait ce qu'il nous avait dit (alors que finalement, on a bien fait ce qu'on avait compris...).

     ***

    Le prof de chimie (celui de TD), nous a dit que pour nous forcer à travailler (sic, c'est pas son rôle) il nous faisait un contrôle surprise.
    Et on pouvait faire quelque chose, non pas pour gagner des points, mais éviter d'en perdre.
    Si on voulait ne pas perdre de point justement, il n'y avait qu'à aller samedi à la Fête de la Science.
    Histoire d'aller voir son « pote » chimiste (dont il nous a donné le nom et la description physique, histoire de ne pas le louper), et, rien que pour l'embêter (enfin, en version originale, « faire chier » ledit ami), lui faire signer un papier comme quoi l'étudiant(e) a bien été à la Fête de la Science... Et glisser cette feuille avec notre copie le jour du contrôle.

    Vu le ton, pas mal d'étudiants n'ont pas trop su si c'était sérieux ou pas.

    Alors, histoire de préciser... non, je n'y suis pas allée.
    J'avais bien autre chose à faire qu'à satisfaire des caprices de gamin.

    ***

    On est dans un semblant de petite écurie, avec des stands à la place des box.
    Je sais pas trop où je suis, mais je sens que de toute manière, ça n'a pas trop d'importance.
    Il y a un cuisinier moléculaire, avec des gâteaux comme dans Oui-Oui, des gros, colorés, avec des décos et tout. D'ailleurs, les poutres ressemblent à des sucres d'orge.
    Je ne sais pas bien ce qu'elle fait là non plus, mais il y a maman. En train de se faire expliquer comment est construit un des gâteaux. Je m'approche. Glucose, liaison glycosidiques, ok, je suis.
    À présent, cycle aromatiques, hydrogénation, syn addition, réactions électrophiles... stoooop ! Euh, mais désolée monsieur, mais moi, je comprends vraiment pas comment il est construit ce gâteau !

    Il me hurle dans les oreilles « VOUS N'AVEEEEEZ PAS VOS BAAAASES DE LA CHIMIE ORGANIIIIQUE !!!! » Tout doux bijou, je suis au couraaaant !!

    Il est 6 h, et le buzzer de ma voisine vient de sonner. Mon réveil n'est lui, censé sonner qu'à 6 h 30. Et zut.
    Le monsieur de mon rêve aurait peut-être pu m'expliquer comment ça marchait.

    ***

    La fac est pauvre. En TP de chimie, pas de gants pour les manips. Y'a qu'à faire attention !

    ***

    Et pour conclure, les PECB (18 étudiants préparés par la fac au concours vétérinaire 2013) font également les frais des économies que l'université est obligée de faire (j'étudie dans l'université la plus endettée de France...).
    La fac n'a pas voulu créer un groupe de TD supplémentaire qui leur serait exclusivement dédié.
    Par conséquent, ils ont été réunis avec les ABT (Advanced Biology Training), un cursus de Biologie-Biochimie renforcé en anglais, pour ceux qui souhaiteraient plus tard se tourner vers l'international. Tout comme les PECB, les ABT, ce sont un ensemble de 18 étudiants sélectionnés sur dossier à l'issue de la L1.

    Non seulement, les PECB sont obligés d'avoir cours, TD et TP et examens de microbiologie en anglais à la fac, mais d'après ce que j'ai compris, les ABT sont obligés de suivre les cours de physique et de maths de préparation au concours B, ce qui ne leur servira à rien.

    Tout ça pour économiser cinq ou six postes d'enseignant, aux détriment des deux formations (et avec un concours en jeu pour les PECB !).
    Aberrant !

    Histoire de finir dans la joie et la bonne humeur (enfin, relativisons... en ce moment le moral n'est pas au plus haut), les notes de BPL (les TP de bonnes pratiques de laboratoire) sont tombées.
    Des têtes aussi. La moyenne des étudiants au contrôle aurait été de 6/20.
    Pour ma part, j'ai eu un peu plus de 14 en TP (certains TP étaient notés ; merci super binôme !) ; 16 pour le cahier (compte-rendu, résultats, rédaction, propreté...) et 12,5 pour le contrôle (dire qu'en récupérant ma copie j'étais déçue... et que j'ai dit ça tout haut à côté de quelqu'un qui a eu 4/20. Oups pour elle )

    Allez, au boulot !

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire
  • un vieux billet que je n'avais pas publié

    ♦ Il existe des médicaments, qui marchent.
    Mais dont ignore comment ils marchent, et sur quoi ils agissent. Ça peut paraître inquiétant, non ?
    Bah, figurez-vous que le paracétamol en fait partie.
    Des produits miracles je vous dis !

    ♦ le sang (pH habituel : 7,4) subit une alcalinisation post-prandiale (vous le saviez peut-être, mais pas moi...). Ça veut dire qu'après manger, notre sang est plus basique (son pH augmente).
    Alors que dans l'estomac, celui-ci devient plus acide (pH habituel de 2) pour se protéger des agressions bactériennes en provenance des aliments.

    Voilà le schéma, avec lequel, j'espère, tout deviendra plus limpide ;-) :

    Alcainisation post prandiale cellule estomac

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire
  • D pour Dunod, et non pour Dusse ;-)

    Le microbio(logie) promettait d'être un cours intéressant, voire passionnant :-).

    Cependant, on a hérité en CM d'un enseignant doté d'un accent étranger tellement important, qu'on ne comprend pas un traître mot de ce qu'il nous dit (et « pas un traître mot » sans exagération de ma part...).
    Pour situer, les rares notes que j'arrive à saisir lors de ce cours ne remplissent même pas une feuille (au lieu de 3 ou 4 habituellement) ^^'.

    Du coup, comme il n'y a quasiment rien à comprendre noter, la moitié de l'amphi a été désertée depuis le second cours de microbio .

    (Je ne comprendrais jamais comment on décide que telle ou telle personne va enseigner au sein d'une fac La moindre des choses, c'est tout de même que la personne puisse se faire comprendre correctement et qu'elle ait un petit talent d'enseignement quand même, non ?)

    Alors, comme on ne comprend pas tout à fait le discours du professeur, on est bien forcés de se débrouiller autrement ;-).
    Du coup, ils sont assez nombreux les étudiants - dont moi - qui ont trouvé leur bonheur ailleurs.
    Petit bouquin fort sympa, qui reprend bien les diapos qu'on nous montre...
    Comme il n'y a qu'une huitaine d'exemplaires à la BU, et que le deuxième cours passé, et les ouvrages disponibles au prêt ont été pris d'assaut (heureusement, j'avais pris les devant :p ), j'ai fait l'acquisition d'un-mien-rien-qu'à-moi, pour être sûre d'avoir mon manuel de microbio sous la main dès la fin du cours :-)

    C'est assez long parfois de reprendre tout le cours, mais on n'est jamais mieux servis que par soi-même  !

     

    Et je pense que je vais faire pareil en chimie : je n'ai pas envie de me trimbaler un bouquin hyper-volumineux d'un kilo de la BU à chez moi (flemme, moi :p ?). Du coup, un (petit) manuel de chimie organique sera parfait pour réexpliquer les notions mal comprises abordées en cours (je ferai un saut à la librairie du centre ville dès que ma bourse sera tombée...) .

    Tiens, en parlant de chimie, ce semestre encore,  on a à nouveau un boulet. (oui, je parle du prof).
    Blagues douteuses toutes les deux minutes (et parfois, douteux est un gentil euphémisme). Enfin, certaines pourraient être drôles, mais c'est exprimé de telle manière qu'à nos yeux, c'est franchement très limite...
    Un hyperexcité qui n'arrête pas. Tutoie et traite toute fille qui ne comprend pas de blonde. Prévient qu'il n'autorisera aucun jugement négatif sur le poly de chimie de L1, parce qu'il en est l'un des auteurs — sinon, il nous pète la gueule (même si on suppose qu'il n'en viendra pas aux mains — quand même ! — aucun de nous n'a envie de se risquer à exprimer son opinion sur ledit polycopié...).
    Poly, qui soit dit en passant, n'est qu'une sombre *biiiip* aux yeux de tous les étudiants  — même en L2, on ne comprend toujours pas les notions censées être « expliquées » par le poly...
    Tu refuses d'aller au tableau ? C'est le prof qui quitte le TD. Et il ne tolère aucun retard (l'hôpital qui se moque de la charité : lui-même est arrivé en retard à son TD !).

    Des profs bizarres, OK, mais fêlé à ce point, euh, comment dire...
    Enfin, même moi, je le trouve limite, c'est dire ! Enfin, je ne sais pas pourquoi, mais le personnage ne m'inspire absolument aucune sympathie... Limite même, ce type peut faire peur (il a d'ailleurs dit en arrivant, que ceux qui avaient peur n'avaient qu'à ne pas venir aux TD. Ok, le ton est donné...). Ah oui, et aussi, que si on obtenait de bonnes notes aux contrôles, ce n'était pas grâce à nous, mais que ce serait uniquement grâce à lui .
    Bref, un specimen très particulier de prof.
    Heureusement qu'il n'explique pas trop mal... pour le reste, on repassera (ou paaaas !).
    Avantage : on n'a qu'un TD par semaine. Une seule heure vingt à le supporter.
    Notre avant-dernier cours. Alors qu'on en avait trois par semaine l'année dernière .

    Sur ce, je m'en vais me réattaquer à ma microbio !

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • D'abord.
    Ou même un canard à quatre pattes.

    Mouton à cinq (5) pattes

    À l'occasion des journées du patrimoine du 15 et 16 septembre, le Muséum d'histoire naturelle de la ville a sorti de sa réserve ce qu'on appelait autrefois des « monstres », animaux naturalisés malformés.
    (moi, je préfére le mot de curiosité, mais bon )

    Exceptionnellement, ces animaux ont donc été montrés au public le week-end dernier, avant d'être à nouveau soigneusement rangés... pour une durée indéterminée.
    La principale raison de l'absence actuelle de ces animaux dans la partie visible du musée s'explique par le fait que certains exemplaires naturalisés sont en mauvais état, mais aussi par la nécessité d'expliquer le phénomène au public (non, c'est pas la foudre divine qui s'est abattue sur ce mouton mémé...).

    Et hop le canard à quatre pattes!

    Canard à quatre pattes

    Poule à trois pattes

    Poule à trois pattes

    Et aussi : un chat a deux têtes, un veau à deux pattes (il n'a survécu qu'un quart d'heure après sa naissance), un marcassin à une tête mais 8 pattes, ...

    "Monstre"  Agneau à deux corps, une tête et six pattes
    Je crois, une tête, deux corps, six huit pattes.

    Mais le plus impressionnant, c'était quand même le veau.
    (peut-être que je devrais dire, âme sensibles s'abtenir d'agrandir la photo ? mais au fond, insensible que je suis, j'en sais rien... du coup, je mets la photo en tout petit - cliquer pour voir en grand)

    Veau tératologique naturalisé, diforme à deux pattes - monstre

    On appelle communément des jumeaux physiquement collés des "siamois".
    Ce terme a pour origine l'existence de deux frères originaires de la province de Siam (actuelle Thaïlande), au XIXe siècle, qui étaient réunis par une partie du thorax.

    Dans certains cas, les jumeaux sont fusionnés par une partie de leur corps seulement, et on peut distinguer deux êtres à la naissance. Dans d'autres cas, un jumeau peut devenir nettement prédominant par rapport à l'autre, comme dans les cas de la poule, du canard, et de l'agneau montrés plus haut.
    Ces séparations incomplètes de jumeaux interviennent généralement dans les 15 premiers jours de la gestation.
    Inutile de vous préciser que certains de ces spécimens ne sont pas viables ;-)

    Journées du patrimoine fort intéressantes au demeurant... Je n'ai pas pu aller visiter tout ce que j'aurais souhaité (seulement 5 visites), mais j'ai eu de bonnes surprises, dont une chapelle dont je ne soupçonnais même pas l'existence :-)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    10 commentaires
  • (nous reparlerons des TP quand ils seront terminés n'est-ce pas ?)

    Ça y est, on connaît (enfin) nos emplois du temps !

    Grosso modo, ils ont été mis en ligne pour l'ensemble du semestre, et ce, depuis vendredi.
    Enfin, depuis lundi pour ma part, étant donné que toutes les cités U de la ville n'ont pas eu d'accès à internet pendant le week-end ;-).

    Enfin, on est contents ; rendez-vous compte, nous n'avons que 20 à 23 heures de cours par semaine  !
    Ça va radicalement nous changer du second semestre de l'année dernière, où on a parfois culminé à 30 h de cours par semaine (nos journées étaient blin-dées, et le soir on était claqués au moment de se remettre au boulot ... ).

    Du coup, j'aurais deux demi-journées en milieu de semaine sans cours ni TD.
    De cette manière, j'en profiterai pour recopier les cours du lundi et du mardi matin, ça m'en fera moins à recopier le week-end venu et ça me laissera plus de temps pour relire correctement mes cours :-).

     

    Toujours vendredi dernier, nos groupes de TD sont aussi tombés.
    Je retrouverai donc dans mon groupe, trois étudiantes du groupe du premier semestre de l'année dernière (= étudiantes qui travaillent ; et que en prime, je connais bien).

     

    Voilà, il y a plein d'autres choses dont je voulais parler, mais en ce moment, j'ai plus envie de terminer une bonne fois pour toutes ces maudites BPL et de ne plus en entendre parler que d'écrire sur le blog (pis, on va pas se forcer hein ? ce serait contre-productif) ;-)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire
  • Je viens me confesser.

    Aujourd'hui, j'ai fait quelque chose de mal.

    J'ai piqué ça en TP :

    Tube de chimie

    Je ne sais même pas si ce tube de chimie a un nom particulier...

    On était censées l'utiliser pour réaliser une dilution de 10 mL d'une solution physiologique afin de euh, c'est quoi déjà le but de la manip ? ah, si bien sûuuur ;-) , étudier le principe d'osmolarité d'une solution sur des hématies.
    Finalement, on a réalisé 2 tubes à hémolyse de 5 ml de solution, donc on n'en a pas eu besoin.

    Donc, maintenant, il est chez moi.
    Je vais l'appeler Oscar.
    (chez moi, pour résumer, il y a donc Kéké II le cactus, Helmer le caisson à tiroirs, et désormais Oscar :-)) )

    Je précise que je ne suis pas kleptomane, il ne s'agit que d'une simple vengeance ; après tout ce qu'on subit (trois heures, c'est court !), on a bien le droit de s'arroger un tube...

    (pis d'abord, ils en ont plein. Si, si, je les ai vus)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique