• Lames de rasoir et cornichons, même combat

    C'est très sérieux.

    Pour les besoins de mes TP de biologie cellulaire et de biologie végétale, il me faut des lames de rasoir. Des lames simples (dans ce lien on voit). Donc, je les ai enfin trouvées (enfin je crois, j'ai pas encore pu vérifier !), pour la modique somme de 1,72 € les dix lames.
    Et pour mes besoins personnels, histoire de briser la monotonie du sandwich jambon-beurre qui je pense, finira par être un peu tristoune à la fin, j'ai une boîte de cornichons.

    Mais (oui, il y a un mais, sinon, j'aurais jamais écrit un article sur ma boîte de cornichons...)

    Donc, avec grande soeur, on était allées acheter une boîte de cornichons, qu'on a rapportée chez moi, et quand grande soeur est partie, ben tiens, je vais me faire mon sandwich, et je prends la boîte de cornichons pour l'ouvrir. Ho-hisse la saucisse. Grumph. Essayons avec la cuillère. Mh. Retournons le pot et tapons lui le dessous. Hum. Toujours pas. Ca fait pas plop, même quand on y met toute la force de ses biscotos (prière de ne pas rire, merci).

    Ben, la boîte de cornichons, elle refuse catégoriquement de s'ouvrir.

    Du coup, j'ai un pot de cornichons dans mon frigo, qui me lorgne à chaque fois que je l'ouvre (que j'ouvre le frigo, vous l'aurez compris, pas la boîte de cornichons !).

    Pffff. Du coup, étant donné que je me trouverais un peu bête d'aller voir mon voisin indien d'en face pour lui demander d'ouvrir ma boîte de cornichons (comment on pourrait dire d'ailleurs ? can you help me to open my box of pickles ? quelque chose comme ça ?), because, la fierté a ses raisons que la raison ignore (cherchez pas, elle est de moi celle là ), j'attendrai patiemment le retour de grande soeur pour qu'elle m'ouvre la boîte de cornichons. Et après, je leur ferai la peau. A mort les cornichons.

    Pour les lames, je crois que j'ai ce qu'il faut. Cependant, elles sont disposées dans une mini-boîte cartonnée (format agraphes, vous voyez...)... elle-même dans une énorme boîte en gros plastique style plexi. Lui même surmonté d'une espèce de (oui, c'est vague, j'arrive même pas à identifier l'engin) truc en plastique qui bloque l'ouverture de la grosse boîte. Du coup, à moins d'utiliser un marteau ou se s'exploser les doigts, je vois pas bien comment ça s'ouvre
    Donc en plus, je ne peux pas vérifier si ce qui est dans la boîte est bien conforme à ce que j'attends.

    *soupir*

    Du coup, je n'ai plus qu'à m'amener en avance au cours de TP de bio cell, lundi matin, pour qu'une amie veuille bien trouver le mécanisme qui permette d'ouvrir la boîte (ou partager ses lames de rasoirs avec moi) :-)...

     

    PS : je suis en train de songer... je suis passée à une caisse rapide hier (sans caissière, on scanne les code-barres soi-même).
    Et si le gros machin en plastique beige de la boîte de lames avait du être retiré à la caisse par une caissière ? C'est peut-être un antivol ? (je ne serais pas surprise, il y en a au moins deux autres sur la boîte).

    « Deux petits plantages...Au menu ce soir... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 25 Septembre 2011 à 11:15

    Je compatis, c'est le genre de choses qui m'arrive en permanence. Mais heureusement, ma grand-mère peut m'aider !

    2
    -Valérie- Profil de -Valérie-
    Dimanche 25 Septembre 2011 à 11:59

    Avec la description que tu fais maintenant de ta boite, ben je crois que je peux le dire: la boite antivol est bien là!!!

    Plus qu'à retourner au magasin en leur signalant tout de même que les caisses rapides c'est pratique mais pas très malin!!!!

    Pour les cornichons, je pourrais faire de l'humour en disant que le plus cornichon des deux entre le bocal et t... Mais non! Je sais que lorgner un bocal à longueur de temps sans pouvoir déguster son contenant peut vraiment mettre en colère. Plus qu'à attendre le retour de LaPremière!

    Bisous et bon dimanche.

    3
    Dimanche 25 Septembre 2011 à 20:39

    Bon courage avec le pot de cornichons !!! Je compatis...

    4
    Dimanche 25 Septembre 2011 à 20:41

    Il résiste encore, le bougre... :-)

    5
    Lundi 26 Septembre 2011 à 09:07

    As-tu essayé de taper le côté du couvercle contre une table ? (doucement, sauf si tu veux une douche aux cornichons )

    Et je crains en effet que ta boite soit une boite antivol...

    6
    Lundi 26 Septembre 2011 à 13:48

    Je crois qu'il faut te résoudre à aller voir ton voisin.


     


    Mais généralement, pour ce genre de démarche, on va plutôt demander du sucre ou de la farine !!!


     


    Tu peux opter pour un ouvre couvercle qui permet d'ouvrir plus facilement un couvercle récalcitrant.


     


    Méthode que nous utilisons à la maison : taper en trois ou quatre endroits avec le manche du couteau le rebord du couvercle.

    7
    LaMaman
    Lundi 26 Septembre 2011 à 20:35

    Elise, le coup de taper sur le couvercle à plusieurs endroits, je ne connaissais pas!

    Moi, j'utilise une petite cuillère que j'introduis sous les bords du couvercle, puis je tords la cuillère jusqu'à entendre "plop"! Ca rend furax (enfin non, il n'est jamais en colère!) mon mari parce qu'il dit que je flingue toutes les petites cuillères avec mon truc. Ouais mais ça marche !!!!

    Bon ça fait beaucoup de fois "cuillère" dans cette phrase...

    ValérieJ

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :