• Rapport (extraits)

    Chose promise, chose due : voilà des extraits issus d'un rapport de stage retrouvé dans un tiroir rempli de miettes de gâteau de l'an 2000 et de petites cuillères à café sales ancien de la clinique.

    En tout cas, le style, la logique (ou son manque parfois), l'imprécision et l'inexacte retranscription des faits dont cette page de rapport est remplie, assortis de quelques remarques plus ou moins spontanées (en rouge) auront eu le mérite de permettre aux uns et aux autres un petit moment de détente (ou de fou rire) durant les rares pauses d'une journée bien chargée  yes.

    À retenir :
    - Les os repoussent.
    - Nul besoin de désinfecter la zone à opérer avant d'inciser, en revanche, on désinfecte bien la tumeur ou l'organe ;-).
    - Il n'y a pas besoin d'ouverture particulière pour réaliser une castration, au contraire de l'ovariectomie.

    La clinique tient à préciser, à toute fins utiles, qu'en dépit de ces observations certainement mal renseignées (et mal corrigées ← ça, c'est mon ajout), toutes les mesures d'hygiène sont rigoureusement appliquées wink2. En dépit des mesures d'économie (toutes relatives), tout le matériel nécessaire, comprenant notamment les instruments chirurgicaux (y compris les compresses) ainsi que les champs opératoires, sont soigneusement stérilisés avant chaque utilisation, et les surfaces à opérer sont systématiquement nettoyées et désinfectées avant chaque intervention, et que même pour les chats méchants, aucun animal n'est par exemple castré à vif sans ouverture particulière he !


    Même les animaux très méchants.

     

    Quelques confusions rigolotes sur d'autres pages aussi :

    Rapport : « Il faut également connaître l'origine des maladies pour les guérir. »

    Commentaire personnel : Pas forcément. Des fois, il peut arriver de guérir des choses dont on ignore totalement la cause, par le plus grand des hasards. Ce n'est effectivement pas toujours rassurant à savoir, mais quand ça arrive, ça interloque même les vétérinaires eux-mêmes.

     

    Rapport : « Pour devenir vétérinaire, il faut avoir le BAC, ensuite il faut faire 2 années de préparation [psychologique ?] et quatre années d'étude dans une école spéciale [-isée ?]. Il faut passer un concours [encore ?!] et s'il est réussi il faut suivre une formation spéciale pour devenir vétérinaire. »

    Commentaire personnel : Mon Dieu, que c'est long en France ;-) ! Encore un concours et une formation alors qu'on est déjà entré en école vétérinaire? Je crois qu'une explication supplémentaire s'impose ;-) !

     

    Rapport : « [...] Tout m'a plu, autant les consultations que les opérations, j'ai trouvé ça très captivant.
    La seule chose qui m'a déplu était l'attente dans le couloirs quand il n'y avait pas de patient car il n'y avait alors rien à observer.
    »

    Commentaire personnel : Mais si :-)) ! Tu pouvais papoter avec les secrétaires à l'accueil, et aider les assistantes vétérinaires ! En plus, elles sont drôles, et ont surtout plein de choses à t'apprendre :-))  !

     

    « Très prochainement (teasing)3 ans ! 3 semaines ! 3 jours ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Psycholat
    Mardi 29 Juillet 2014 à 23:48
    Bonjour Anne, ça fait longtemps :D (je n'ai pas réussi à me connecter avec mon gsm..)
    Cet article m'a bien fait rire, voilà, c'est bête mais ça résume bien. xD
    2
    Laura:
    Mercredi 30 Juillet 2014 à 12:01

    Ha purée xD

    3
    Mercredi 30 Juillet 2014 à 14:08

    Très, très drôle ! J'ai beaucoup ri. Au moins un rapport qui n'engendre pas l'ennui !

    4
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:16

    Hello !

    Apparemment, tu ne t'es pas ennuyée, et tu as bien rigolé (et fait le ménage ?), aussi. A noter que la castration sans ouverture (et aussi sans anesthésie chez les animaux jeunes. Bandes de sauvages !!!) est encore pratiquée chez les bovins dans notre beau pays (voir "bistournage"). Un rapport d'élève de 3ème ayant fait sa semaine en entreprise il y a déjà quelques années ? Si c'est pas ça, ça fait peur, quand même... Mais c'est drôle !

    @+

    5
    Vendredi 29 Août 2014 à 22:18

    @ Thordruna : oui, c'était bien un rapport de 3ème datant d'il y a au moins 10 ans :-)
    Et pour cette technique de castration, ça m'étonnerait que la stagiaire en question en ait eu connaissance, car on ne pratique pas cette intervention de manière courante à la clinique (la probabilité qu'elle y ait assisté ou qu'elle en ait entendu parler est proche de 0).
    Pour te donner une idée, la dernière fois que la « pince à bovin » pour les castrations de bovins et de chevaux a servi pour une intervention, c'était l'année dernière pour une autopsie de lapin ^^'...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :