• (Cliquez sur les photos pour les voir en grand)

    Nantes #1
    Au centre, le château (sans blague !?) et ses douves, à droite, la ligne 1 du tramway.

    Nantes - Le château des Ducs de Bretagne
    À l'entrée du Château, vous vous ferez accueillir par moi-même.
    Euh pardon. Par Anne de Bretagne.
    (ce n'est pas la même).

    Nantes - Le château des Ducs de Bretagne

     (voir aussi Histoire du château de Nantes)

    Remanié à de nombreuses reprises, pour agrandissement, embellissement, et reconstruction après des écroulements, le château des Ducs actuel n'a plus rien à voir avec le château d'origine du XIIIe siècle.
    Au fil des siècles résidence ducale, forteresse, puis caserne et prison, le château appartient désormais à la ville et abrite un musée sur l'Histoire de Nantes (et un restaurant cher, et une boutique où Nanou s'approvisionne en cartes postales).

    Nantes #1Panorama de la cour intérieure du château

    Nantes #1
    Grande porte à droite : entrée principale du château.
    Bâtiment de gauche : entrée du musée.
    Escalier à l'extrême gauche : escaliers menant vers les promenade sur les remparts.

    Nantes - Le château des Ducs de Bretagne

    Nantes - Le château des Ducs de Bretagne
    Vue depuis les remparts, vers la Tour Lu (à droite), et sur la ligne de Tram.

    Nantes - Le château des Ducs de Bretagne
    Vue sur la cathédrale (droite) et la tour Bretagne (gauche) depuis les remparts.

     

    Nantes - Le château des Ducs de Bretagne
    La tour Bretagne depuis une meurtrière du château.

    Nantes - Le château des Ducs de Bretagne
    Vue sur le bâtiment du Harnachement (XVIIIe) depuis l'intérieur du musée, dans une partie moderne, reconstruite à l'emplacement du bâtiment où se seraient mariés Louis XII et Anne de Bretagne, lors de son second mariage qui la fit à nouveau reine de France.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • Croisic - Côte sauvage

    (je me suis tâtée à la retoucher pour augmenter légèrement le contraste... et puis non)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires
  • Salut les enfants !

    Après 3 ans passés à une cinquantaine de kilomètres de la mer sans jamais y avoir fichu les pieds, Nanou s'est dit qu'il serait peut-être temps d'y faire un saut.

    La dernière fois à la mer remontait au retour de l'inscription en première année de fac (et Lulu, tu te souviens ? On avait acheté plein de madeleines !). Et encore, en coup de vent. Autrement dit, un bail.

    Donc, c'était décidé.

    Avant de partir, il FALLAIT aller à la mer.
    Quitte à ce qu'il fasse moche, qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il neige (quoique, enfin, non, faut pas exagérer non plus). Car Nanou n'est pas en sucre.

    D'ailleurs, pour mardi, météofrance a prévu des averses pour l'après-midi.
    Qu'à cela ne tienne. J'embarquerai mon parapluie (même si j'ai des doutes sur son usage en bord de côte, hein...).

    Ce matin, levée à 6 h 30 (on est motivés ou on ne l'est pas !), j'ai donc pris le train.

    Direction : Le Croisic.

    Nanou à la mer
    Tindin !
    Après les rails, la MER !

    Une heure et demi plus tard, il fait un peu gris, il fait froid, la polaire et le blouson suffisent à peine.

    La grande aventure de Nanou à la merDirection, office du tourisme. Il me faut un plan. C'est vital. Sinon, je vais me paumer (j'ai beau être un pigeon, je ne fais pas non plus partie des voyageurs).
    (et je pourrais jamais rentrer chez moiiii cry)

    C'est parti pour le plan de la ville, assorti de 2-3 mini-guides (drôlement bien faits au passage, ni trop ni trop peu), et je m'en vais arpenter le port, vers le bout du bout.
    Sous le soleil qui se décide finalement à pointer le bout de son rayon :)

    Pas plein de photo du port de plaisance ni du centre ville, j'ai trouvé ça assez laid et triste dans l'ensemble, ni des maisons du port, désormais constituées uniquement de crêperies-bar-boutiques de vêtements/de souvenirs-glaciers, et assez peu typiques (enfin, j'ai trouvé).
    Et un type qui fait du saucisson de Savoie (j'ai comme un doute sur le fait que ce soit local). Au sel de Guérande (ah).

     

    Direction, le truc au loin, là-bas, qui dépasse (bon, en fait, c'est la jetée du Tréhic).

    La grande aventure de Nanou à la mer


    De plus près, ça donne ça :

    La grande aventure de Nanou à la mer
    Vers le phare
    (cliquez sur les photos, ce sera mieux)

    La grande aventure de Nanou à la mer
    Vers Le Croisic

    La jetée et la phare qui l'accompagne ont été édifiés entre 1840 et 1844, pour signaler l'entrée du port (vous avez vu hein, j'ai bien appris mon guide !).

    Sur le chemin du retour vers le port, il est temps de jeter un vrai coup d’œil sur la carte pour décider vers quelle direction partir ensuite :

    La grande aventure de Nanou à la mer

    Sur le chemin, j'ai rencontré deux personnes adorables, de ma ville d'étude mais aussi du coin, qui m'ont présente les environs puis qui m'ont conseillé d'aller voir deux-trois trucs en priorité : la vue depuis le Mont-Lénigo, le rocher de l'Ours, la côte sauvage (puisque c'est ça que je voulais voir avant tout : du rocher, du vrai !).
    Il existe une route faisant le tour du Croisic par la côté, depuis le Nord (port de plaisance) vers le Sud (côte sauvage) en passant par la Pointe, mais elle fait 15 km. Seule et n'ayant personne vers qui me tourner en cas de rade imprévue à pattes, j'ai préféré opter pour couper à travers la ville du Croisic vers le Sud, et rejoindre la côte par ce biais.

    Après avoir grimpouillé (ce n'est pas de la vraie grimpe hein, c'est de la grimpe légère pour touriste), point de vue du Mont Lénigo, ancien site de délestage de tout et n'importe quoi il y a quelques siècles.

    La grande aventure de Nanou à la mer

    La grande aventure de Nanou à la mer
    Et son cadran solaire !
    (il était pile 11 h 29 à ma montre)

    La grande aventure de Nanou à la mer
    Vestiges de faïences, vaisselles, pipes en bois...

     

    Redirection encore la jetée

    La grande aventure de Nanou à la mer

    Ça, c'est juste pour prouver à ma Maman que j'ai bien mis les pieds dans le sable, et que même en chaussures, j'aime pas ÇA du TOUT.

    Le grand air, ça creuse, d'autant plus quand on a mal déjeuné ! Je m'attable pour des lectures instructives qui m'éclaireront sur mon programme de l'après-midi :

    La grande aventure de Nanou à la mer
    (le meilleur des 3, c'est le sentier côte sauvage 2014)

    Puis, direction le manoir (pas directement, je dois d'abord passer ailleurs pour prendre en photo un panneau de rue). Google vous fournira des photos bien plus jolies que les miennes sur le manoir de Kervaudu, classé aux Monuments historiques.

    Petit retour vers le centre pour un passage devant l'église (à laquelle je n'ai pas du tout accroché) :

    La grande aventure de Nanou à la mer

    puis, boussole vers le Sud ! Vers le Moulin de la Providence (auquel je n'ai pas accroché non plus... est-ce juste histoire de mettre dans les guides qu'il y a un vieux moulin restauré ?), puis plein Sud encore.

    Je commençais à douter de me diriger dans la bonne direction, quand soudain...

    La grande aventure de Nanou à la mer

    Là-bas !!! LA MER !

    Et là.
    Juste waouh quoi.

    La grande aventure de Nanou à la mer

    La grande aventure de Nanou à la mer
    (je veux y retourneeeeer !)

    La grande aventure de Nanou à la mer

    La grande aventure de Nanou à la mer
    J'aime beaucoup l'idée de la chaise face à la mer...

    La grande aventure de Nanou à la mer

    La grande aventure de Nanou à la mer

    Et voilà le menhir de la Pierre Longue.
    Il date du Néolithique, et il s'agit de l'une des premières traces de vie humaine au Croisic.
    Il ne se situait pas là avant, mais plus en contrehaut où il constituait un point de repère pour les marins.

    La grande aventure de Nanou à la mer

    Un peu plus loin, vous pourrez même voir sur la droite deux blockaus ainsi que la « Vigie de la Romaine », qui n'a plus rien à voir avec la vigie d'origine du XVIIIe, tombée en ruine, reconstruite dans un tout autre style dans les années 30, puis rasée pendant la Seconde guerre mondiale avant d'être réédifiée plus tard.

    Le rocher de l'Ours, bah, c'est censé être un ours.
    (moi, j'dis, faut être un peu inspiré pour le voir)
    Ce qui est le plus marrant, c'est que c'est l'un des seuls endroits où l'on peut vraiment crapahuter dans les rochers (toute le reste du sentier est balisé, il est interdit de sortir du chemin) :-)

    La grande aventure de Nanou à la mer

    Et la pointe du Croisic :

    La grande aventure de Nanou à la mer

    La grande aventure de Nanou à la mer

    Demi tour ensuite !

    Marée montante oblige, les paysages changent !

    Exemple :

    Avant / Après :

    La grande aventure de Nanou à la mer La grande aventure de Nanou à la mer

    La croix « À ma fille » a été édifiée en 1895 (je m'en souviens, je l'ai dit à des touristes qui se demandaient ce que ça fichait ici...) en souvenir d'une jeune fille noyée en 1845.

    La grande aventure de Nanou à la mer

    La grande aventure de Nanou à la mer
    Plage de Port Lin

    Au final, mon parcours aura ressemblé à ça :

    La grande aventure de Nanou à la mer
    La pointe est au bout du chemin rouge tout à gauche, la plage de Port Lin en bas à droite.
    Le port de plaisance est au Nord.

    (consulter le site de l'office de tourisme du Croisic)

    Je ne regrette pas d'y être allée, même si j'ai les pieds en compote !
    Mardi, hors vacances scolaires (aaaah, c'est super ça), hors pont (normalement, les gens arriveront demain soir dans la soirée pour un long week-end), juste quelques touristes mais pas de grosse affluence, et sans la pluie prévue, que pouvait-on demander de mieux ?

    Ce fut donc une petite marche tranquille d'une vingtaine de kilomètres, sous un beau et franc soleil... preuve en sont les coups de soleil que j'ai justement attrapés au visage !
    J'arbore désormais la magnifique trace de mes lunettes de soleil sur ma tête, et une seule de mes deux oreilles est vraiment bronzée intello

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    6 commentaires