• C'est l'histoire de... (3)

    ...

    La dame (que nous appellerons Madame Boxer) a deux boxers.
    Pour des raisons de praticité (identique à celle de madame Terre-neuve dans un des bilets précédents), elle n'a amené que Box'blanc pour cette consultation, qui consiste en une vaccination. Box(blanc a 8 ans, quelques problèmes cardiaques mais globalement va bien.
    Boxer pas tout à fait pot de colle, mais pot de caresses, et v'là t'y pas que je me plante devant toi en te redardant fixement et en secouant vivement ce qui reste de queue pour que tu me gratouilles... Et vas-y que je fais ma tournée véto-proprio-stagiaire-véto-proprio-stagiaire pour avoir mon lot de gratouilles ...
    Et Madame nous avertit : aussi gentille soit-elle hors de chez elle, gare à qui chercherait à s'introduire sur son territoire !
    Petite particularité, Box'Blanc a le dos soudé. Explication : l'arthrose a créé des becs de perroquet entre les vertèbres, ce qui a entraîné l'ankylose de la colonne vertébrale toute entière. Au moins, Box'Blanc n'a plus mal au dos, même si c'est un peu moins évident qu'avant pour se lever .
    Je ne savais pas que c'était possible à ce point là, mais si...

    Madame Boxer revient le jeudi pour le second boxer.
    13 ans (et toutes ses dents) ce qui est un âge assez remarquable pour un boxer soit dit en passant ! La santé va globalement bien aussi, quelques maux de vieillesse (comme l'arrière train un peu fléchissant...), mais c'est le lot d'une grande partie des chiens atteignant cet âge ^^.

    Et attention, parce que bien que Box'Deux ait l'arrière-train qui parte en sucette si elle se met à courir, elle n'en a pas pour autant perdu son instinct de défense du territoire.
    Bref, je crois que si un voleur entre chez la propriétaire de ces deux boxers, il sera facile à reconnaître : il aura un boxer suspendu à chaque fesse .

    ...

    Am'staf est un chien catégorisé, mais adorable. Comme la législation l'exige, elle se balade avec sa muselière. Mais trop gentille, quand même !

    ...

    Une dame apparaît dans la salle d'attente avec deux caniches, toilettés comme pour une expo.
    Un (immense) caniche royal blanc. Et un caniche nain gris foncé.
    « Laurel et Hardy »

    ...

    Mamy apporte une petite boîte dans ses mains.
    C'est Perry la perruche (en vrai, je ne sais même pas si la perruche avait un nom hein :-) )

    Mamy est trèèès inquiète. Elle a remarqué une masse en bas du ventre de Perry la perruche. En attendant, Perry la perruche a un comportement plutôt normal, si ce n'est qu'elle vole moins que d'habitude. Mamy est inquiète, elle n'y connaît rien, de son propre aveu, et préfère venir tout de suite plutôt qu'attendre. Et avant tout, elle ne veut pas du tout que le petit animal ne souffre.
    Effectivement, Perry la perruche a une masse kystique à l'avant du cloaque.
    Cependant, vu la taille de la bête, c'est absolument inopérable (« ce serait de la vraie charcuterie » selon le véto), pas comme on pourrait tenter chez un gros perroquet...
    Il ne reste donc qu'à espérer que la masse ne grossisse pas, et n'altère pas ultérieurement le fonctionnement du cloaque.
    Sinon, c'est un non-dit (mais largement sous-entendu...), il faudra vraisemblablement abréger les souffrances de Perry.
    A surveiller donc, et contrôler que la perruche conserve un comportement normal et ne s'isole pas dans sa volière du jour au lendemain.
    Et Perry retourne dans sa boîte - les oiseaux étant cardiaques, il faut éviter de les manipuler trop longtemps - pour rejoindre ensuite son compagnon Pierre la perruche.
    Nouveau souci de Mamy en plus de veiller sur sa perruche : peut-être avoir à expliquer à sa petite-fille ce qui se sera passé, si jamais cela se finit prématurément mal pour Perry. Et aussi, elle l'avoue, parce qu'elle aussi s'y est attachée à ces petites bêtes...

    Ça, c'était pour le première semaine de stage (4-8 juin).

    « Deuxième semestre (rétro)Fin du stage »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Juin 2012 à 18:58

    J'aime bien ces petites histoires. Moi rien qu'en écoutant dans la salle d'attente des cliniques véto, j'en aurais aussi pas mal à raconter !

     

    2
    patterouge
    Vendredi 29 Juin 2012 à 23:22

    Excellent ! j'adoore , je t'envies même ! malgrè tous les désagréments au concret ... serrement du coeur face à une intervetion fatale ... 

    bravo en tout cas ! bonne continuation ! 

    amicalement ,

    Pierre 

    ps : cet aspect de témoignage de stage me plais vraiment ! :)

    3
    Vendredi 29 Juin 2012 à 23:27

    Laura : oh, j'imagine bien ^^ et parfois, il y a aussi de sacrés personnages !

    Patterouge/Pierre : Merci !

    4
    LaMaman
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 08:29

    On imagine bien l'inquiétude des propriétaires et onsedit que toutes ces petites et grosses bêtes ont de la chance d'avoir des gens qui les aiment autant...

    On dit que la présence d'un animal est bénéfique à un enfant et principalement parce qu'il devra faire l'apprentissage de la mort...en douceur.

    On suppose que quelquefois, tout blindés q'ils sont, les vétos doivent avoir le coeur qui se serre face au désarroi des maîtres. Ps simple comme métier non plus!

     

    5
    patterouge
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 09:57

    Hum.... le jour fatal est arrivé .... ma "choupette" petit être basset ,est cardiaquue et se remplie d'eau ...O-ô ...pronostic du véto rédibitoire ...rien à faire ...c'est la fin ... : piqûre.....Ma main sur sa petite tête elle est partie en douceur......

    J'ai pleuré ... de chez pleurer ... -_-.... Tous les vétos ont apparus à la porte sans mots dire ...m'ont regarés et se sont effacés .... Larme....-_-...

    Douloureux souvenir .  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :