• Sans titre provisoire. #1

    En début d'année, j'avais écris une espèce d'article selon lequel j'étais (et ne suis toujours pas) Charlie.

    Je n'ai toujours pas changé d'avis : une vie humaine est une vie humaine, où qu'elle soit géographiquement localisée... Je comprends bien entendu l'horreur des évènements, et je suis touchée par la tristesse des personnes concernées, proches compris, après ce qui s'est passé à Paris vendredi.

    Mais je ne comprends toujours pas, pourquoi on en parle et on s'émeut autant, comparé à toutes les autres évènements aussi horribles qui ont récemment eu lieu... mais juste géographiquement plus loin des petits yeux occidentaux. Pourquoi on pleure plus sur des français ? sur des occidentaux ? Pourquoi les gens ne pleurent pas sur les autres ? Je ne comprends pas, c'est le même monde, on appartient à la même espèce, c'est le même sentiment universel de tristesse qui est éprouvé, et on aurait très bien pu naître de cet autre côté (presque) de la planète où des gens se font (aussi) exploser. Et pourtant, c'est comme si ça n'atteignait personne chez monsieur et madame Michou... Paradoxalement, ça me rend triste que les gens ne soient pas autant affectés parce qu'il se passe plus loin. Je trouve ça tellement pas juste.

    Par exemple ces deux évènements, je n'en ai quasiment jamais entendu parler aux informations (radio).
    En tout cas, la mobilisation n'aura pas eu la même envergure...

     Sans titre provisoire.
    (clic sur la photo pour accéder à l'article - en anglais)

    Sans titre provisoire.
    (clic pour accéder au tweet - lien vers un article de francetvinfo)

    Et il y en a certainement d'autres, qui sont passés inaperçus ou presque, alors qu'aussi graves que ce qui s'est passé à Paris.

    Je ne peux que vous encourager à, au moins, lire l'article suivant :

    Sans titre provisoire.
    (clic sur l'image pour accéder à l'article sur Rue89)

    « Biblio. Jour #4. Et Bobby est entré dans ma vieC'est mon Nanouversaire ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    ValJea
    Lundi 16 Novembre 2015 à 17:14

    Tu as raison à 100% mais...1) est-ce que nous serions en capacité de gérer émotionnellement toutes ces horreurs de part le monde? 2) est-ce que les attentats de Paris ont à l'inverse suscité le même émoi à l'autre bout (ou presque) de la planète

    Comme le disait Chateaubriand, si dans l'offense, il n'y a pas de degrés, il en va de même de l'horreur à laquelle on assiste de part le monde. 

    Néanmoins, cette représentation de l'horreur est sans doute plus aisée lorsqu'elle est très proche (comme ça a été le cas le 13 novembre) même si évidemment, nous sommes solidaires de tous ces peuples menacés ou massacrés par le même ennemi. 

    Mais c'est bien de nous rappeler que l'horreur est partout et pas seulement à notre porte, voire dans notre maison...

    2
    valjea
    Mercredi 18 Novembre 2015 à 11:36
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :