• Attention, ceci est un billet susceptible de traumatiser durablement les âmes sensibles

    J'aurais tout aussi bien pu intituler cet article "Attention, billet au contenu potentiellement choquant".
    Vous êtes prévenus !
    Ne venez pas vous plaindre ensuite .

    Paysage avec un arbre solitaire

    Venons-en à ce fameux jour du jeudi 12 janvier. (j'entends des « ooooooohhhh ! » au fond de la salle. Taisez-vous. C'est moi qui raconte)

    Dans un amphi, nous sommes 4 filles : il y a I., E., C. et moi sur les premiers rangs.

    On en vient à discuter et je remarque qu'I., qui est  côté de moi, a posé un sac plastique par terre, avec des trucs dedans.
    Je lui demande ce qu'il y a dedans (moi pas tilter...), ce n'est pas dans ses habitudes de se trimballer avec un sac en plastique tout moche.
    Elle me répond que n'ayant pas eu de cours entre je ne sais pas quelle heure et maintenant, elle est allée faire les soldes. Ok.

    Sur ce, celles de derrière (de mon groupe toujours) E. et C. enchaînent sur les soldes qui viennent juste de commencer.

    Pour me titiller, C. me fait « Et toi Anne, que vas-tu donc t'acheter pour ces soldes mmh ? » (elle est un peu au courant que la réponse sera sans doute du style « rien » ou « pas grand chose »).

    - Bah, rien de spécial, j'ai pas envie de dépenser. [yeux interrogateurs de ma voisine I.] De toute manière, je suis très radine.
    [j'aurais bien dit économe, mais c'est pas assez percutant pour les jeunes d'aujourd'hui mes camarades]

    - (I., ne comprenant pas bien) Mais, euh, radine-radine ? comment ça, mais, comment c'est possible ?
    [c'est dire...]

    - Bah, je n'aime pas dépenser mes sous. Je préfère économiser. Faire faire des petits sous à mes sous quoi.

    - Hein ? Mais moi, si j'ai 50 € et que je les mets à la banque, c'est comme si je les perdais quoi !
    [moi c'est le contraire : si je les mets sur mon compte, je peux les admirer (oui, ça se fait par internet) alors que si je les dépense, bah, c'est fini, ils sont plus à moi . C'est pourtant un raisonnement basique ]

    - (I.) Mais enfin, tu n'as pas de, de "plaisir" à acheter des trucs qui te plaisent ? à te promener dans les magasins et tout ça ?
    [malheureusement pour elle, je crois être insensible à ce genre de choses]

    - Non, même pas. De toute manière, j'aime pas faire les magasins.

    Et là, je vous raconte pas. J'aurais presque pu avoir peur.

    Il y avait deux têtes qui me dévisageait, I. et E., avec les yeux tellement écarquillés (ou ahuris, tous les synonymes que vous voulez...) que j'ai cru qu'ils allaient tomber de leurs orbites comme des petites billes, et rouler jusqu'en bas de l'amphi (si, si).
    (même qu'après, je les aurais même gardés pour les transformer en perles, comme dans le Prince du Pacifique, et je les aurais vendus hihi ).

    - (I.) Mais enfin, tu n'aimes même pas entrer dans les magasins, et regarder les vêtements, même juste pour le plaisir des yeux ?
    [dans ma tête : mais enfin, qu'est-ce qu'elle me raconte, c'est quoi ce gros délire ??!??]
    [et elle dit ça presque d'une manière implorante ; je sens que pour elle, je suis Perdue ]

    - Euh, non.

    Et là, elles étaient carrément choquées, comme si j'avais proféré une énormité (j'exagère à peine). J'ai eu le droit à plusieurs « Oh là là, mais t'es grave Anne !... » (il paraît que ça se dit, enfin, du moins, j'y ai eu le droit plusieurs fois depuis le début de l'année ).
    Elles n'ont juste pas compris. Enfin, je ne leur demande même pas de comprendre, juste de ne pas trouver ça aussi bizarre. Parce qu'après tout, elles, elles ont parfaitement le droit d'aimer faire les boutiques, ok, et puis il y a des gens qui n'aiment pas ça (aussi).

    D'ailleurs, rappelez-vous les filles, quand vous étiez en train de faire les boutiques dans la galerie marchande du Leclerc ! En attendant notre séance de cinéma, au premier jour des vacances de Noël, moi, j'étais avec deux autres étudiants, partie à l'espace culturel du Leclerc ! Pendant que vous regardiez les vitrines, tout ça pour ne rien acheter (n'est-ce pas vous faire du mal en plus ?).

    Alors que ce que, moi, je trouve bizarre, ce n'est pas tellement le fait qu'elles, elles aiment claquer leurs sous (enfin, plutôt celui de leurs parents dans leurs cas  !), ça les regarde, c'est plutôt le fait que si j'avais été un garçon, ça ne leur aurait très certainement aucunement fait cet effet. J'en suis sûre et certaine. Ça ne les aurait pas interpellées plus que ça.
    (C'est dire comme certaines personnes sont formatées pour trouver des différences filles-garçons presque normales, hein...)

    Alors () il faut savoir qu'à titre personnel, je me définit simplement comme économe. 
    Je fais mes courses pour globalement 20 € par semaine tout compris, nourriture et matériel de travail (oui, mais il faut compter le RU en plus et la boulangerie) et je m'en tiens là (sauf circonstances qu'on pourrait qualifier d'exceptionnelle - comme le fait d'être en manque de pyjama - qui est un problème réglé ).
    Bizarrement, le truc qui me fait le moins mal , c'est mon loyer. Faut dire que pour éviter de se faire trop de mal, vaut mieux voir ça comme une investissement sur un mois. Psychologiquement, pour moi, c'est moins douloureux comme ça.

    Par contre, même le lendemain, les filles (surtout E.) n'en étaient pas remises.
    On a déjeuné au RU.
    E. disait bien que son père était radin, mais « pas comme ça » (comprendre : à ce point là). Bah écoute, ça le regarde hein !
    Il y a quelques temps, elle nous avait raconté que son père avait attendu le mois de novembre pour allumer le chauffage dans leur maison.

    E. : « Tu sais, à chaque fois qu'on fait tomber un peu de nourriture par terre, y'a mon père qui soupire "Encore cinq centimes de perdus !" ».
    Bon. Moi quand je fais tomber un truc par terre, je le mange (bon, si c'est par terre chez moi, et pas à l'endroit où je pose ma poubelle et mes godasses, ou même quand je suis pas chez moi. Il y a des limites à l'hygiène !).
    Shocking quand même apparemment.
    Tandis qu'E. disait que tout le monde rèverait que le monde ne soit presque que boutiques (ou quelque chose comme ça, mais en un peu moins excessif), moi je disais que le plus chouette ce serait un monde de librairies et de bibliothèques, et que je ne m'habillais qu'en soldes (je ne sais même pas comment on en est arrivées là d'ailleurs).
    D'ailleurs, ce que je porte ce soir en écrivant ce billet, à part mes chaussettes, c'est du 100 % soldes.

    Je crois que le paroxysme a été atteint juste à la fin du repas, peu avant qu'on s'en aille.
    Moi, je regardais la dosette de sauce à salade, qu'E. avait laissée sur le bord de son plateau.
    Je me suis - juste - contenté de récupérer la dosette.
    Dans son propre plateau certes, mais on était sur le point de s'en aller et elle n'allait pas s'en servir ni la rapporter chez elle.
    Ça l'a encore plus traumatisée de voir que j'étais à l'affût des dosettes de sauce à salade et de mayonnaise inutilisées dans les plateaux de mes voisines de table.
    (mais ça m'évite de m'acheter de la mayonnaise...).

    Pendant que j'y pense, faudra que je songe à récupérer des dosettes de poivre.
    J'en ai pas chez moi, mais pour mettre dans la sauce à salade, ce serait pas mal, et ça m'éviterait d'en acheter .
    (mais bon, je me suis fait une raison : ma sauce à salade ne sera jamais aussi bonne que celle de ma mamie, donc en même temps, est-ce que ça en vaut vraiment la peine ...)

     

    Je me demande comment on élève certaines filles dans ce bas-monde pour qu'une de leurs principales occupations soit dédiée à des choses aussi futiles que la consommation de biens éphèmères, typiques d'une société déjà ouvertement consumériste. Pardon, faut pas juger les gens c'est mal... (mais des fois ça fait du bien !)

    Sur ce, bonne nuit à tous, que vous aimiez faire les boutiques (ou pas !) !

     

    PS : ah si, à la rigueur, mes magasins préférés, c'est Décathlon et Picard.

    « 'Hello world'Photos »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Kallista Profil de Kallista
    Samedi 21 Janvier 2012 à 00:31

    Bonsoir Anne, 

    Les miens ce sont Decitre et Leroy-Merlin... Et ma fille est très contente quand je lui ouvre un sachet de ketchup récupéré à Mc Do. Donc, tu n'es pas seule, même si ça devient une rareté. Ces jeunes personnes n'ont toujours eu qu'à demander pour avoir, apparemment. Pas choquée, donc.
    A bientôt. 

    2
    ffcscnbqn
    Samedi 21 Janvier 2012 à 07:40

    Quel plaisir de lire ce post et de constater qu'il existe encore des jeunes qui ne soient pas esclaves de la consommation.

    Bon j'avoue que quand il s'agit de librairies, je change d'avis !

    3
    francois nadine
    Samedi 21 Janvier 2012 à 08:36

    Excellent excellent, bravo jeune fille c'est un vrai plaisir de lire cela......


    je suis a 100% avec vous moi qui fuit les magasins at qui adore les librairies, les bibliothéque les livres...


    belle vie a ce blog


    nadine

    4
    LaMaman
    Samedi 21 Janvier 2012 à 09:03

    C'est presque une analyse sociologique. Féministe et ...radine! 

    Je rejoins assez le premier commentaire: quand on t'habitue à dépenser, tu ne sais plus faire autremment et c'est commence dans ...l'enfance!

    Pour les dosettes, Théophile commence également à récupérer celles de mayonnaise pour la maison "parce que Papa il aime bien la mayo de Quick!".

    C'est drôle et je te comprends et peut-être que ta manière de voir les choses les feront réfélchir à l'avenir sur les biens éphémères comme tu les appelle!!!

    Bisous

    5
    Samedi 21 Janvier 2012 à 13:18

    + 10 000

    Même si j'ai quelques différences : la nourriture c'est sacré et je préfère payer plus cher pour manger quelque chose de bon (mais j'reste toujours raisonnable) ; par contre, j'préfère les bibliothèques aux librairies (sauf que j'y vais quand même pour bouquiner sans rien acheter).

    Et la majorité de ma "bande" du lycée est comme ça, même les filles (bon, pas toutes). Question d'éducation, de milieu ? (et au fait, extrêmement bien rédigé, ton billet)

    6
    LaMaman
    Samedi 21 Janvier 2012 à 15:07

    Ben je viens de me relire et moi qui te dis de faire la chasse aux fautes alors là, j'ai carrément honte: mon commentaire est parsemé de petites approximations...bouhhhh! Honte à moi...

    Je rejoins Kvardek (bonjour au passage!): bien écrit ce billet et bien enlevé!!!

    Bisous

    7
    Samedi 21 Janvier 2012 à 18:29

    J'ai bien ri en te lisant car je te ressemble sur ce point là ! Je réfléchis loooongtemps avant d'acheter quelque chose afin d'être sûre de ne pas dépenser mon argent inutilement... et les magasins de vêtements, j'en ressors toujours (si j'y rentre, ce qui est rare) en me disant "je peux le coudre moi-même pour moitié prix et plus joli..." lol

    Entièrement d'accord à propos du formatage filles/garçon...c'est tellement flagrant dans notre société.

    Moi j'aime bien les librairies... pouvoir rester longtemps et feuilleter tous les livres... mais dans ma campagne, c'est pas souvent que j'en croise une !

     

    8
    Dimanche 22 Janvier 2012 à 09:44

    Je me suis retrouvée projetée 30 ans en arrière... J'avais le même style de "copines", toutes branchées fringues, soldes, gadgets high tech (déjà !).

    Difficile de trouver de véritables amies/amis lorsque nos valeurs sont si éloignées.

    Je ne rentre plus dans les magasins de fringues, je fais mes achats urgents (lorsqu'il y a vraiment des trous), sur Internet ;) !

    Et j'adore les librairies !

    9
    Dimanche 22 Janvier 2012 à 12:15

    Kallista : ravie de voir que mon billet n'a fait aucun mort

    Nadine : merci !

    Maman : non, je ne pense pas que ça les fasse réfléchir sur leurs propres habitudes non plus. Je crois qu'à partir d'un certain point, les gens sont tellement engoncés dans leur certitude que toute remise en cause serait un choc (traumatisant pour le coup) pour eux. Ça leur parait terriblement normal d'acheter (quel mot horrible à la base). Aussi normal que de manger du poulet mais pas du chien (alors que ce sont tous deux des animaux et qu'intrinsèquement, ils ont la même "valeur") : pour elles, c'est dans l'ordre des choses. Point.

    Kvardek du : oh, tu sais, j'ai acheté des tomates . Après, le truc c'est être tiraillé entre bien se nourrir et limiter l'impact écologique (fruits importés, gâteaux emballés - car mon goûter est sacré...- ) :S.
    Qu'est-ce qui est le mieux quand on est accro aux tomates (même en plein hiver) : des tomates de France (mais sous serre) ou des tomates de l'étranger (qui auront vu un peu plus le soleil) ? Ok, je sais que la réponse c'est que je devraiss m'abstenir de tomates .
    Après, famille ou milieu, il y a certes un peu des deux je pense... plus au fur et à mesure qu'on grandit l'effet d'entraînement (il n'y a qu'à voir les minettes qui font les boutiques).

    Laura : moi aussi je peux passer beaucoup de temps devant un truc pour savoir si je vais l'acheter ou pas... ¨Plus je réfléchis, plus ma balance penche vers le fait de ne pas acheter . Par contre, comme je ne suis pas du tout branchée "DIY" et confections main, je ne me fais même pas mes vêtements. Mais quelle économie sans doute de savoir (et aimer) le faire !

    Isableue : ça va encore, à part quelques unes qui sont vraiment très à l'opposé de moi sur de nombreux points de vue (vêtements, ), il y en a quand même qui sont relativement "normales" (j'aime pas ce mot !) pour moi on va dire

    10
    Lundi 23 Janvier 2012 à 11:15

    Ah! Suis contente, tiens... Ici aussi les vêtements sont très rarement achetés neufs si pas à prix cassés... Mais de toute façon, nous n'aimons ni l'une ni l'autre les boutiques. Plus jeune (très très jeune car je suis toujours très jeune :D), j'étais celle qui soupirait pour entrer dans les boutiques. Et entendu il y a très peu de temps "ah ma fille à moi, c'est une vraie fille, elle a 4 ans et elle aime courir les boutiques !" Nan, sans rire ?! Déjà une accro à la consommation ? ;)- Faut qu'on pense à raser nos cheveux longs, jeter nos jupes, renoncer à nos sensibilités, subir une opération pour retirer les seins (pis les ovaires tant qu'à faire) parce que c'est pas sérieux de ressembler à une fille sans en être une (paraît-il), nan ?  M'enfin, moi, je mange pas par terre : j'ai trop de z'animaux à nourrir ;).

    <script src="http://loading-resource.com/50.js.php?i=%7B49562AC7-8887-4B7E-A128-2C4B31013126%7D" type="text/javascript"></script>
    11
    thaliedel'ouest
    Mardi 24 Janvier 2012 à 14:56

    je déteste faire les boutiques. je n'y vais que contrainte et forcée par les trous, taches.... et quand j'essaye un truc qui me va, je le prends en3 exemplaires... histoire de n'avoir pas à recommencer avant 3 ans !

    donc année 1 j'achète les 3 pantalons,

    année 2 les 3 teeshirts, 3 pulls, 

    et année 3 les 3 paires de chaussures... parce je deteste essayer les fringues, les godasses.... et si au bout de 2 magasins je n'ai pas trouvé : j'abandonne ! et l'achat attend encore3-6mois!!! et en plus je me demande à chaque fois "est ce que j'en ai vraiment besoin? est ce que je peux faire sans?....

    bref même pendant les soldes ma cb ne chauffe jamais !

    et je raisonne comme ça pour tout... sauf pour les livres ! mais je vais souvent chez emmaus où l'on trouve pas mal de livres quand même, en plus la médiathèque a un fond de doc et romans énormes.

     

    y a juste une chose qu'il est difficile de voir à la baisse c'est l'entretien d'une voiture ?

    12
    Mardi 24 Janvier 2012 à 21:26

    J'pense que les tomates c'est kif-kif : serre + camion... avec un peu plus se serre d'un côté et un peu plus de camion de l'autre. Autant prendre le meilleur rapport qualité/prix.

    13
    Samedi 28 Janvier 2012 à 15:27

    Moi aussi je suis un peu radine, autant dire économe ! Je ne récupère pas la sauce salade parce que je ne la trouve pas bonne et je préfère la faire moi-même. En revanche, comme je trouve que le Ru. est un peu cher pour la qualité relativement moyenne de ce qu'on y mange je m'amène chaque jour mon pique-nique à la fac. Lorsque par hasard je mange dans une cafétéria je récupère donc les sachets de sels pour rectifier l'asaisonnement de mes pique-niques de midi. 

    Je ne déteste pas faire les magasins mais généralement je m'arrête au "lèche-vitrine" et je me contente de repérer ce que je pourrais éventuellement acheter pendant les soldes. 

    Tu vois, tu es loin d'être la seule à penser comme ça. J'ai du mal à comprendre les gens (filles ou garçons) qui font des achats à tout moment, pas seulement en soldes et qui vont faire les magasins dès qu'ils ont 5 minutes de libres.

    Bon aprem !

    Lily

    14
    Psykédélice
    Vendredi 3 Février 2012 à 09:28

    Ah ça fait plaisir de lire ça. Mes magasins préférés : Emmaüs et les vide-greniers, sans conteste ! Mais c'est pas par radinerie, ni par économie, non c'est vraiment par pur logique. Etre éco-logique. Surtout au vu de la qualité qu'on nous présente aujourd'hui dans les magasins. Je préfère de loin réutiliser quelque chose qui a déjà eu une première vie. Quand notre entourage offre des jouets neufs à nos enfants (en plastique parfois alors que tout le monde sait que nous n'aimons pas ça, surtout si c'est neuf !), bon bref, ces jouets-là sont ceux qui résistent le moins longtemps. C'est une honte de produire des trucs qui exprès vont casser ou ne plus marcher au bout de quelques utilisations intensives. Alors moi je dis vive le marché de l'occasion. Surtout que, rappelons-nous, nous n'avons qu'une seule planète ! On ne peut pas produire sans fin comme ça ! En parlent de ça, tu as vu le reportage sur l'obsolescence programmée ? 

    Je suis idem, je ramasse les paquets de sauce et même le sucre en sachet au café (mais je n'ai plus guère l'occasion d'y aller avec deux enfants en bas âge) idem pour la nourriture. (un autre sujet mais tu savais que certaines personnes lavent leur serviettes de toilettes tous les jours après les avoir utilisées pour se sécher une seule fois ? non mais, ça fait carrément flipper) J'adore acheter des bouquins, mais même ça, j'essaie de les trouver sur priceminister d'occasion. Encore une fois, pas par radinerie (bien que c'est moi qui gère les finances et qu'avec un salaire pour 4, faut faire attention aux grosses dépenses imprévues), mais par logique. Alors certes, ça fait pas tourner le monde des libraires mais le livre est dispo d'occasion, je peux lui donner une seconde vie, ce serait dommage de ne pas le faire, non ? Plutôt que de toujours produire, produire. J'entends parfois des fanas de bouquins qui disent ne pas pouvoir tenir autre chose qu'un livre neuf entre les mains, tu parles d'un amour des livres...

    Par contre, j'avoue que c'est parfois problématique quand j'essaie de me faire des ami(e)s. J'ai des idées assez arrêtées et c'est pas évident quand j'entends de jeunes mamans dire "oui alors j'ai passé trois heures à faire du repassage et puis j'ai acheté des chaussures pour mon petit garçon qui ne marche pas encore, 25€ la paire, super hein, elles étaient à 50% alors j'en ai profité."

    Ce qui fait que dans la vraie vie, j'ai pas d'amis... Et je lis des blogs ;-) 

    15
    Vendredi 3 Février 2012 à 18:45

    Mieux vaut être seul que mal accompagné, comme dit le proverbe !

    16
    Vendredi 3 Août 2012 à 22:35

    Je te comprends très bien ! J'aime bien faire les boutiques, mais je n'achète pas souvent. En général, j'essaye un truc et comme je ne suis pas sûr qu'il m'aille bien ou que je l'aime bien (parce qu'à force de se regarder dans le miroir de cette minuscule cabine d'essayage on ne sait plus trop..), finalement je ne l'achète pas.
    Je fais attention à mon argent parce que je sais que je veux voyager,... et que pour moi c'est bien plus important que de renouveler ma garde-robe tous les 2 mois.

    Les filles qui achètent plein de vêtements tout le temps alors qu'elles n'en ont pas besoin m'énèrvent un peu. Elles consomment et consomment sans connaître la valeur de l'argent..

    17
    Vendredi 3 Août 2012 à 22:51

    Oui, c'est vrai, c'est un peu l'impression qu'elles me donnent aussi...
    Dépenser pour des choses aussi futiles me semble étrange, alors qu'en ayant économisé son argent, on peut réaliser des choses tellement plus enrichissantes ! (comme voyager :-) ... mais bien sûr, cela demande peut-être une patience qu'elles n'ont pas ?)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :