• L'attente est-elle (imp)productive ?

    Ceci est un billet destiné à me prouver que je fais des trucs.

    Je me rends compte qu'il se passe plein de choses depuis la fin de mon Master sur plein de plans et que je n'en n'ai toujours pas parlé ici. Je me dis souvent que tel ou tel truc ou sujet de réflexion ferait bien l'objet d'un billet, pour mettre en ordre ma pensée, mais les choses vont trop vite pour que ce soit retranscrit à temps (pourtant, je n'ai pas non plus une vie hyperactive comparé à d'autres).

    Bref, en juin 2016, je sortais diplômée (mais moralement au bout du rouleau) de mon master en éthologie. Je passai (évidemment) mon été en clinique (et au Pays Basque) tout en me préparant une installation à plus ou moins court terme outre-quiévrain. En octobre 2016, j'achetais Eugene (ma voiture au GPL). Il m'a tout de même fallu quelques temps pour (ré)apprivoiser la conduite quand même et reprendre confiance au volant. En février 2017, ça y est, je déménage chez l'amie d'une amie en Belgique, plus particulièrement en région flamande. J'obtiens l'autorisation de travailler en mai, et j'arrive à trouver un emploi en juillet, après mon tout premier entretien de ma vie. Emploi censé commencer en septembre (ou octobre - puis octobre ou novembre - puis enfin plutôt novembre ou décembre en fait).

    L'attente est-elle (imp)productive ?
    Moi pendant ce temps.

    Comme je ne travaille pas "vraiment", j'ai beaucoup l'impression de ne "rien faire" justement, surtout comparé à des gens qui m'entourent et qui ont l'air de s'activer sans cesse, alors que moi... je passe l'écrasante majorité de mon temps assise devant mon ordinateur à avoir l'impression d'attendre.

    Pourtant qu'ai-je fait (et que fais-je ?) ?

    C'est une bonne question.

    L'attente est-elle (imp)productive ?

    • [BE] J'ai trouvé un travail

    Je préfère me dire que même si je l'ai pas commencé, c'est pas rien (?).
    C'est un boulot objectivement utile à deux points de vue : le mien (ça me financera mes futures études et ma vie actuelle) et celui d'autres gens (je vais participer à ce qu'ils reçoivent leur courrier).

    • [BE] J'ai commencé (et je poursuis) l'apprentissage du néerlandais

    Faute de pouvoir immédiatement commencer à chercher du travail, j'ai quand même réussi à m'inscrire dans des cours du soir intensifs en néerlandais pour étrangers. Les cours étaient dispensés par la Huis van Nederlands à un prix franchement modique (60 € les + les 20 € du manuel) et ça m'a donné un certain « cadre » régulier pendant quelques mois - l'air de rien, même si on n'est pas de grands amis, voir des gens différents régulièrement ça aide.

    Maintenant, je poursuis mon apprentissage "par moi-même", même si je me dis qu'il serait bon, pour une fois, d'essayer de mettre l'accent sur l'expression orale (ce qui m'enthousiasme le moins dans les langues) plutôt que sur la grammaire (ce qui m'intéresse le plus en fait).

    • [BE] J'ai exploré ma nouvelle ville (et ses friteries) (et un peu les environs, ponctuellement)

    À pieds, à vélo, mais j'ai encore du mal à retenir le nom des rues... C'est une ville qui semble assez éclectique, avec un mélange d'ancien et de moderne assez troublant parfois. L'immersion dans un environnement totalement néerlandophone a été dure au début, puis on s'y fait. On s'y sent bien de flâner quand il fait beau. Et la meilleure friterie de la ville, pour le moment, elle est à 3 mn à pieds de chez moi. Et TOC.

    Quelques petits sauts d'une journée ont aussi été faits à Bruxelles (le Librarium ♥), Anvers, Ghent, Nieuwport, Oostende, Spa, Amsterdam et Rotterdam :).

     

    Ça, c'est pour le côté purement « vie pratique en Belgique ».

    Mais avouons que bon, c'est pas bien riche tout seul, et surtout, le temps paraît malgré tout très long au quotidien...
    Donc il s'avère j'ai aussi fait d'autres trucs pour meubler mon intellect à la dérive pendant ce temps :

     

    • J'ai suivi des MOOCs

    Principalement des MOOCs anglophones.
    J'ai tout d'abord suivi un MOOC de l'université d'Edinburgh sur le comportement animal.
    Je voulais tester le système MOOC (alors pourquoi pas en prendre un dans un domaine déjà connu pour se concentrer sur une seule variable : le fonctionnement du MOOC) mais je voulais aussi avoir une vision potentiellement plus large et différente de l'éthologie que celle qu'on m'avait inculquée en Master, et que je jugeais incomplète sur plusieurs thèmes qui auraient mérité d'être étudiés (comme, parmi d'autres sujet, l'élevage et l'élevage industriel).
    Dans la même optique, j'ai suivi un autre MOOC sur le comportement des poule(t)sr et leur élevage, car il me semblait avoir eu peu d'informations objectives, académiques, sur ce thème (scoop : même de manière objective, ça pousse au minimum au végétarisme).
    Pour chacun de ces MOOCs, je prenais des notes pour me constituer un cours complet (côté scolaire / studieux oblige) sur Word et garder une trace de cet apprentissage.
    Présentement, je viens de finir un MOOC sur le genre conçu par l'université de Lausanne. Même si je suis un peu en mode "rush", à ne faire que les quizz (et les valider haut la main grâce à mes connaissances antérieures Oo), je vais le garder sous coude pour finir mon petit support. Il présente l'avantage de réunir des informations fiables (on parle de spécialistes du sujet qui interviennent quand même) dans des thématiques différentes réunies sous le spectre du genre : identité, violences, bioéthique, médecine, sexualité...

    • J'ai repris la contribution à Wikipédia

    Rhalala. Comment ne pas trop en dire ? (parce que franchement, depuis que j'ai replongé, ça m'enthousiasme) (enfin, la plupart du temps, quand j'évite ce qui m'agace).

    Niveau quantitatif, j'ai fait plus de 2 400 contributions depuis le premier janvier, créé plus de 80 articles depuis ma reprise en juillet 2016.
    Niveau qualitatif, je vogue de thème d'intérêt en thème d'intérêt, plutôt peu ou mal couverts globalement, au départ en faisant pas mal de traductions (notamment pour des biographies de premières femmes médecins, quelques lieux géographiques...) et en les augmentant (Hello Girls, Costume du Ku Klux Klan, Women of the Ku Klux Klan), et petit à petit, en faisant davantage d'articles « originaux » (biéroduc), notamment sur des sujets de société actuels mais pas ou peu couverts : la non-mixité (création), la grossophobie (création) pour les plus conséquents, des articles comme éponge menstruelle, éponge contraceptive, culotte menstruelle, congé menstruel ou migraine cataméniale, mais aussi quelques bio succinctes (PL Cloutier, Marion Seclin).

    En y pensant, je contribue pas mal sur des sujets de niche qui intéressent peu... Actuellement : l'univers des règles (oui oui, les menstrues là) et des protections hygiéniques.
    J'ai créé une palette d'articles, commencé à réécrire l'article syndrome prémenstruel, débuté un article sur le congé menstruel, je source certaines informations grâce à des ouvrages récemment achetés (cf. plus bas) et je recherche toujours désespérément des informations fiables sur l'histoire des protections hygiéniques (même si je crois avoir trouvé un bouquin anglais qui en parle, reste plus qu'à se le procurer).

    J'ai aussi réussi au cours de l'année à convaincre une amie de contribuer, elle a appris (très vite) et peut maintenant parler de l'élaboration de Wikipédia en connaissance de cause. Elle a même pondu un article vachement utile et très chouette !

    • J'ai visité plein de musées (à Paris)

    Je vous avais déjà dit que j'adore les musées ? J'ADORE LES MUSÉES.
    En France depuis mi-2016 jusqu'au début d'année 2017 (J'ADORE LES MUSÉES), j'ai ainsi mis les pieds au muséum national d'Histoire naturelle et la Grande galerie de l'évolution (coup de foudre INSTANTANÉ), au musée de l'Homme (énorme coup de cœur, j'y suis allée deux fois), le musée des Armées (grosse déception - mais c'est pas une de mes thématiques d'intérêt en même temps) et les Invalides, les jardins du château de Versailles et la ville de Versailles... J'ADORE LES MUSÉES.

    En septembre puis en octobre/novembre : le musée de l'architecture et du patrimoine, le château de Versailles, le musée de la carte à jouer et de la ville d'Issy-les-Moulineaux (si, si), l'ancien fort militaire d'Issy-les-Moulineaux (reconverti en éco-quartier AVEC UNE LIBRAIRIE OUVERTE LE DIMANCHE JE VEUX VIVRE LÀ-BAS), le musée d'Orsay, l'institut du Monde arabe, le musée Curie, les arènes de Lutèce, le quai Branly (gros coup de foudre), le Panthéon et son exposition sur Marie Curie...

    Il y avait plein de trucs que je rêvais littéralement de voir, comme le MNHM ou le musée du Quai Branly, et comme la plupart de ces musées et monuments sont gratuits pour les moins de 25 ou 26 ans, ben, c'est le moment d'en profiter !
    J'ai aussi eu la chance d'assister à une conférence de Philippe Charlier sur les fétiches, c'était tellement passionnant qu'on buvait ses paroles et qu'on aurait pu y rester des heures entières à l'écouter encore et encore ^^ !

    • J'ai "travaillé" 3 semaines

    Pas du tout en Belgique. Mais à Paris. Ceci explique cela ↑.

    Et même si je suis globalement déçue de ce que j'ai réussi à faire, je ne saurais pas expliquer le BIEN FOU que ça fait d'avoir des horaires prévues à l'avance et de pouvoir anticiper la plupart de ses occupations et des endroits où va se poser et des gens avec qui on va être. Ça ôte un poids de l'esprit, c'est miraculeusement apaisant (sauf les premiers jours où j'étais littéralement malade de stress et suante de peur, mais bon PASSONS HEIN).

    Et ça fait rentrer des sous dans les caisses (que demande le peuple ?!).

    Du coup j'ai décompensé mon année sans rentrée d'argent en m'achetant des livres.
    PLEIN DE LIVRES.
    60 € de livres sur 3 semaines (avec pas mal d'occasions, ça en fait PLUSSSSSE).
    Malheur à moi le jour où je suis allée récupérer le livre de Jack Parker au Gibert Joseph et que j'ai finalement décidé d'arpenter les rayons du 3e...
    (au troisième, y'a tout ce qui est sociologie et sociologie du genre)

    L'attente est-elle (imp)productive ?
    Ça c'était moi à chaque coin d'une librairie quand je voyais un autre livre qui me plaisait (allégorie).

    Mais ma coloc me dit que ça compte pas parce que ça fait partie du nécessaire ^^

    Et je me suis achetée des boxers. Parce que oui, maintenant, je peux me rhabiller (un peu) en remplaçant mes vêtements morts ou portés disparus (ne demandez pas pourquoi mes culottes disparaissent, j'en n'ai pas la moindre idée).

    Normalement, je reprends le travail bientôt de manière temporaire, avant de migrer vers le sud puis de remigrer vers le Nord friteux.

    En attendant, je meuble. Je m'occupe. J'essaie d'e combler mon ennui en faisant des trucs, et en essayant de me convaincre que ça m'occupe effectivement.

    Sinon, je pense écrire bientôt un article sur ma thématique wikipédienne d'intérêt actuelle bientôt...

    Tschüss !

    « Trouver le bon (médecin)Nowel 2017 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    ValJea
    Lundi 27 Novembre 2017 à 14:36

    Tente quand même le "miracle morning" et crée toi tout plein de petites activités "inutiles" mais qui font un bien fou !!! Enfin c'est ce qu'il paraît que ça fait...sarcastic

    Bon t'es quand même pas mal occupée cela dit.^^

    Bisous. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :