• Qui a dit que les moutons à 5 pattes n'existaient pas ?

    D'abord.
    Ou même un canard à quatre pattes.

    Mouton à cinq (5) pattes

    À l'occasion des journées du patrimoine du 15 et 16 septembre, le Muséum d'histoire naturelle de la ville a sorti de sa réserve ce qu'on appelait autrefois des « monstres », animaux naturalisés malformés.
    (moi, je préfére le mot de curiosité, mais bon )

    Exceptionnellement, ces animaux ont donc été montrés au public le week-end dernier, avant d'être à nouveau soigneusement rangés... pour une durée indéterminée.
    La principale raison de l'absence actuelle de ces animaux dans la partie visible du musée s'explique par le fait que certains exemplaires naturalisés sont en mauvais état, mais aussi par la nécessité d'expliquer le phénomène au public (non, c'est pas la foudre divine qui s'est abattue sur ce mouton mémé...).

    Et hop le canard à quatre pattes!

    Canard à quatre pattes

    Poule à trois pattes

    Poule à trois pattes

    Et aussi : un chat a deux têtes, un veau à deux pattes (il n'a survécu qu'un quart d'heure après sa naissance), un marcassin à une tête mais 8 pattes, ...

    "Monstre"  Agneau à deux corps, une tête et six pattes
    Je crois, une tête, deux corps, six huit pattes.

    Mais le plus impressionnant, c'était quand même le veau.
    (peut-être que je devrais dire, âme sensibles s'abtenir d'agrandir la photo ? mais au fond, insensible que je suis, j'en sais rien... du coup, je mets la photo en tout petit - cliquer pour voir en grand)

    Veau tératologique naturalisé, diforme à deux pattes - monstre

    On appelle communément des jumeaux physiquement collés des "siamois".
    Ce terme a pour origine l'existence de deux frères originaires de la province de Siam (actuelle Thaïlande), au XIXe siècle, qui étaient réunis par une partie du thorax.

    Dans certains cas, les jumeaux sont fusionnés par une partie de leur corps seulement, et on peut distinguer deux êtres à la naissance. Dans d'autres cas, un jumeau peut devenir nettement prédominant par rapport à l'autre, comme dans les cas de la poule, du canard, et de l'agneau montrés plus haut.
    Ces séparations incomplètes de jumeaux interviennent généralement dans les 15 premiers jours de la gestation.
    Inutile de vous préciser que certains de ces spécimens ne sont pas viables ;-)

    Journées du patrimoine fort intéressantes au demeurant... Je n'ai pas pu aller visiter tout ce que j'aurais souhaité (seulement 5 visites), mais j'ai eu de bonnes surprises, dont une chapelle dont je ne soupçonnais même pas l'existence :-)

    « Cette rentrée - Emplois du temps et groupesLe système D (Dunod) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 23 Septembre 2012 à 22:18

    Impressionants ces monstres ! J'adore les journées du patrimoine, mais cette année j'ai tout raté, merci les obligations immobilières..

     

    2
    Dimanche 23 Septembre 2012 à 22:28

    J'en ai deux ou trois autres specimens en stock si tu veux... je verrai si j'ai le temps de les incorporer dans mon billet d'ici mardi !

    C'était la première année que je faisais les journées du patrimoine (vivent les transports en commun en ville ;-) ! ), l'année dernière, je pense que j'avais du soit bosser, soit apprivoiser mon nouveau fonctionnement en milieu urbain :p.

    3
    LaMaman
    Lundi 24 Septembre 2012 à 08:09

    Impressionnant. Quant au veau, on a peine à distinguer un veau justement et on dirait presque qu'il s'est développé dans un milieu un peu trop "juste" pour lui.

    Pour le premier, je dirais que la patte à l'arrière eput avoir son utilité qaund il veut s'asseoir sur son arrière-train. Ca stabilise l'ensemble.

    C'est la faute à qui: la génétique, Tchernobyl, la pollution, le pas-de-chance?????

    Intéressante comme visite!

    Bonne journée

    4
    Lundi 24 Septembre 2012 à 10:06

    Impressionnant ! Et pas toujours pratique... Quoique pour le canard, cela peut être différent...

    5
    Plouf
    Mardi 25 Septembre 2012 à 08:20

    sympa ces photos !

    Dans un journal, ma miss a lu récemment la naissance d'un canard a 4 pattes viable, qui vit encore.

    6
    Mardi 25 Septembre 2012 à 16:16

    Maman : le pas de chance en fait. Les animaux ayant parfois plus d'un siècle, je crois que Tchernobyl n'était pas encore d'actualité ;-)
    Dans le cas des animaux à oeil unique (cyclopes), une plante ingérée par la mère est mise en cause, le verâtre.

    7
    LaMaman
    Mardi 25 Septembre 2012 à 18:35

    Effectivement...

    Le verâtre? Je vais chercher ça. Wikipédiaaaaaaaaa, es-tu là?

    Bonne soirée.

    8
    Mardi 25 Septembre 2012 à 19:43

    Bizarre tous ces animaux en effet !

    Mais est-ce qu'ils peuvent survivre avec toutes ces malformations ?

    9
    Mardi 25 Septembre 2012 à 19:56

    Ça dépend en fait de si leurs fonctions vitales peuvent être accomplies.
    Pour le veau non, c'est clair. Pas de locomotion => pas de nourriture.
    Et encore, vu la malformation externe (la tête est aussi anormale), on ne sait même pas comment c'est à l'intérieur...

    Pour l'agneau à 5 pattes, le canard et la poule, oui, ils étaient certainement viables (il est possible que l'agneau, tout comme (le caneton) ait été naturalisé jeune sans pour autant que ce soit une "mort naturelle" si tu vois ce que je veux dire).

    Pour l'agneau à 8 pattes (et non 6 comme je l'ai mis dans l'article, oups !), je sais pas trop. Rien n'a l'air de s'opposer à ce qu'il puisse vivre, par contre, question coordination et locomotion, je demande à voir .

    Et puis, regarde, chez les humains, il y a bien des cas assez impressionnants de siamois parfaitement viables :  les "premiers" siamois, les soeurs Hilton, ou même deux iraniennes siamoises... par la tête.

    10
    Mardi 2 Octobre 2012 à 17:49

    C'est vrai que c'est impressionnant !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :