• Wikipédia / Fonctionnement : comment ça marche ? - BeWP ! (2/5)

    Partie 0 - Ce qui va vous arriver
    Partie 1 - Quelques prérequis pour bien poser les bases : c'est quoi Wikipédia ?
    Partie 2 - Fonctionnement de Wikipédia : comment ça marche ?
    Partie 3 - Fonctionnement de Wikipédia : les bases de la contribution
    Partie 4 - Mais c'est qui un.e Wikipédien.ne ? Le portrait d'un.e Wikipédien.ne
    Partie 5 - Mais c'est comment un.e Wikipédien.ne ? La culture wikipédienne

     


    Note : je me concentrerai à partir de maintenant sur la version francophone de Wikipedia, qui sera donc désignée par « Wikipédia » (avec un accent) parce que c'est celle à laquelle je contribue le plus régulièrement.

     

    Savez-vous ce qui se cache derrière Wikipédia ?

    Une multitude de petites mains. L’écrasante majorité des contributeur.rice.s est bénévole.
    On distingue plusieurs catégories de contributeur.rice.s : les anonymes (identifié.e.s par leur adresse IP personnelle) et les inscrit.e.s (identifié.e.s par leur pseudonyme). Parmi ces dernier.e.s, se déploit un éventail de statuts informels. Certain.e.s contributeur.rice.s sont régulier.e.s, d'autres corrigent simplement des informations défaillantes ou manquantes à l'occasion.

    Dans les deux cas, il n’y a pas une unique manière de participer à Wikipédia. Souvent, on pourrait penser que les gens qui participent à un projet encyclopédique s’y connaissent déjà bien dans un domaine, c’est-à-dire celui dans lequel ils contribuent. Mais ce n'est pas systématique, loin de là !

    Petite présentation.

     

    I. Types de contributions

    Il existe une quantité astronomiques de manières de contribuer à Wikipédia.

    La plus évidente est sans doute l’aspect rédactionnel.
    Que ce soit pour enrichir des articles déjà existants (un peu, beaucoup, passionnément… et parfois jusqu’à obtenir un label), en créer (des p’tits ou des gros), en traduire depuis une autre version linguistique, rectifier des informations, ajouter des sources (ca-pi-tal),… En fonction de ce qu’on veut y faire, le travail de fond, la recherche de documentation préalable (réelle ou virtuelle), et l’investissement en temps peuvent être extrêmement variables.

    Wikipédia : fonctionnement général - BeWP ! (2/5) À côté de ça, on va aussi avoir tout plein de petites (ou grandes) tâches annexes, pas spécialement rédactionnelles, mais tout aussi utiles.
    Cela va consister à corriger des fautes ou des tournures de phrases au gré des articles visités, à les wikifier (lier les articles entre eux en créant des liens internes, les fameux « liens bleus Wikipédia : fonctionnement général - BeWP ! (2/5) »), les catégoriser (les liens bleus touuuut en bas de l’article qui permettent de faire des arborescences thématiques), ajouter / supprimer / rectifier la mention de portails en bas des articles, à les illustrer à partir d’images présentes sur Commons, à mettre en forme des sections, vérifier les dernières modifications réalisées sur le projet… et j’en passe et des meilleures.

    Wikipédia : fonctionnement général - BeWP ! (2/5) Et tout ceci n’est pas clivé : on peut bien entendu cumuler plusieurs casquettes et être touche-à-tout, à la fois rédacteur.rice, Wikifée / Wikignome / Wikifourmi ;-) !

    Dans tous les cas, toutes les modifications opérées sur Wikipédia sont publiques et consignées dans ce qu’on appelle l’historique. Accessible à tous et disponible sur chaque page, il permet de retracer l’évolution d’une page au fil du temps depuis sa création et de lister les pseudonymes ou les IP tous les auteur.e.s de l’article.

    Wikipédia : fonctionnement général - BeWP ! (2/5)

     

    II. Absence de hiérarchie

    Autre particularité notable de Wikipédia : il n’y a pas de hiérarchie parmi les contributeur.rice.s. Il existe certes des statuts, mais ce sont des statuts purement techniques et non des statuts éditoriaux, ou ayant une influence plus importante sur l’orientation du contenu. Par exemple, un.e administrateur.rice, élu.e par la communauté, pourra supprimer des articles (souvent après une procédure de suppression de pages et un vote), protéger certaines pages des modifications (en cas de conflit d’édition, de détériorations récurrentes de l’article, ou sur demande après discussion), bloquer certains contributeur.rice.s (souvent après discussion, sauf quand il est flagrant que les modifications apportées ne seront pas constructives, du style pipi-caca-prout ou vazy que j’insulte X de la 6ème B c’est tellement drôle), et réaliser des opérations un peu plus techniques comme fusionner des historiques. Par rapport aux autres contributeur.rice.s, les administrateur.rice.s peuvent donc réaliser quelques opérations de maintenance en plus mais ça s’arrête là. Il existe également les bureaucrates, les agents OTRS…

    En l’occurrence, quand on pose la question : mais qui dirige Wikipédia ?
    La réponse est : personne. C’est un peu beaucoup auto-organisé, un peu comme une fourmilière, sauf que y a pas de reine (ni de princesse). Même s’il y a probablement quelques drama queen.

    À une question similaire « Qui contrôle le contenu publié sur Wikipédia ? », la réponse est également : personne. Ou plutôt, pour être plus exact, personne n’en a la charge mais tout le monde peut le faire.

    Quand les articles sont modifiés, les modifications sont immédiatement visibles en ligne. Elles ne sont pas relus par des expert.e.s avant d’être « validées » comme cela peut être le cas sur d'autres plateformes.
    Cependant, la liste de toutes les dernières modifications est accessible via une page spéciale (également accessible à tout pékin), et permet de regarder plus précisément les changements les plus récents. Pour les contributeurs inscrits, il existe également le LiveRC (RC = recent changes), qui de manière plus interactive et modulable, permet de visualiser en temps réel les dernières modifications, pour éventuellement soit les marquer comme relues, les annuler, les modifier, prévenir le ou la contributeur.rice.s d’une annulation, les remercier etc. Il existe presque en permanence une ou plusieurs personnes qui n’ont rien à faire de leur vie jettent un œil à ces modifications, même s’il n’est pas toujours possible de tout relire, tout vérifier et tout corriger. Dans le jargon, les personnes qui réalisent régulièrement cette tâche sont appelés les « patrouilleurs ».

    Wikipédia : fonctionnement général - BeWP ! (2/5) Livre RCVue d'ensemble de l'outil LiveRC, joujou des soirées solitaires.


    De même, il n’y a pas non plus de modérateur.rice sur Wikipédia, que ce soit pour contrôler le contenu (versant éditorial) ou la bonne tenue des discussions internes (versant « interactions humaines »). Mais en général, tout se passe bien !
    En cas de désaccord, ce qui peut arriver, il est préférable de trouver un consensus par le dialogue. Si cela n’est pas possible, en fonction des cas, il est possible de faire appel à des contributeurs extérieurs, parfois des administrateur.rice.s (notamment face à des détériorations récurrentes, ou lorsque l’on se retrouve face à une personne qui ne veut pas discuter) ou en cas de conflit éditorial, au salon de médiation. En cas de désaccord vraiment important et prolongé entre plusieurs protagonistes, un espace nommé le « comité d’arbitrage » existe également.

    De mon impression, les recours y sont cependant rares, la culture de la discussion et de la recherche d’un consensus étant fortement ancrée dans la communauté.

    Wikipédia : fonctionnement général - BeWP ! (2/5)

    À tel point qu'il n'est ainsi pas rare que la taille de la page de discussion, accessible via le bouton « Discussion » de la barre de modification, dépasse de loin celle de l'article concerné, et qu'elle mobilise de nombreux.ses intervenant.e.s.
    Ce fut par exemple le cas d'une discussion qui a eu lieu de mai à juillet 2005, dont le questionnement majeur était : dit-on « endive » ou « chicon » ? Et par conséquent, comment (bien) nommer cet article ? Car, oui, il se passe des débats extrêmement sérieux dans ce bas-monde sur comment nommer correctement des articles sur Wikipédia (entre autres). À ce sujet, il est possible de consulter la liste des guerres d’éditions les plus futiles de Wikipédia. Ça s’appelle la loi de futilité de Parkinson (je crois). S’écharper sur des choses de faible importance, plus ou moins par principe.

    Et vous voulez savoir le fin mot de l’histoire ?
    Finalement, il a été choisi d’opter pour endive, mais des discussions sont parfois encore relancées.
    Tadaaaa !

    « Bienvenue en Wikipédie ! (1/5) - PrérequisWikipédia / Fonctionnement : les bases de la contribution - BeWP ! (3/5) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :