• Note : le gras ici désigne une accentuation orale volontaire de mon interlocutrice.

     

    Au téléphone, une femme avec un phrasé et une articulation très "précieux" me fait part de son inquiétude par rapport au fait que son coq... a « la crête pâle », de même que « la chose en dessous de son bec, sa barbiche là... ».

    Moi : ? (c'est possible ça ?)
    Bon : pourquoi pas.

    A la toute fin de notre conversation, la voici qui me sort :

    « Ce n'est pas un coq pour manger vous voyez.
    C'est un coq, pour le plaisir, vous comprenez »

    ...

    « Nous nous sommes pris d'affection pour lui. Je l'appelle d'ailleurs 'Mon gros Coco' »

    Hum, hum.

     

    Après les poules de luxe, les coq de plaisir... Je ne veux absolument pas savoir ce qu'elle fait avec son coq he...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • (Au téléphone)

     « – Clinique vétérinaire, bonjour ! »

     

    « – Bonjour !
    Est-ce que vous pourriez me prendre rapidement ce matin ? [il est 11 h 20...]
    C'est pour une urgence !
    Mon chat saigne du sang ! »

     

     

    Pensée réflexe de l'ASV : c'est rassurant qu'il saigne du sang.

    Pensée secondaire : ça a l'air grave.

    Explications données : possible entre midi et deux, ce sera le vétérinaire de garde qui le verra et que c'est beaucoup plus cher, pour la considération financière.
    Après évaluation, il s'avère que le chat ne se vide pas de son sang par tous ses orifices, qu'il n'évacue que quelques gouttes de sang quand il urine et ce depuis uniquement ce matin.
    Aaaaah, soulagement, c'est bon : ça peut attendre la réouverture de la clinique à 14 h ^^.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Après avoir donné à un monsieur au comptoir les noms des vétérinaires qu'il avait déjà vus pour la vidande des glandes anales de son chien :

    - Ah non, j'aimerais ne plus passer avec [Untel], parce que la dernière fois qu'il lui a vidé les glandes surrénales, il a eu très mal !

     

    Aïe, le pauvre... si c'était bien celles là,  je comprends bien que ça puisse lui faire mal le pauvre he

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Oui, au bout d'une semaine et demi de travail, ça y est, enfin... j'ai pu voir mon premier pyomètre de l'année coolclown !!!!

    C'est une infection de l'utérus (mètre) débouchant sur la production de pus (pyo) à l'intérieur de celui-ci. Cela arrive chez les femelles non stérilisées, et qui nécessite souvent une intervention d'urgence aboutissant au retrait de l'utérus et des ovaires.

     

    Sabrez le champagne !
    Ici sur un Dogue de Bordeaux (5 ans) de 47 kg.

    Avec en cadeau bonus, des ovaires tout polykystiiiiiiiiques intello !!!!

    On a bien fait de rester un peu plus à la clinique pour assister à ça...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires
  • Mont Saint-Michel (2)

    Mont Saint-Michel (2)

    Mont Saint-Michel (2)

    Mont Saint-Michel (2)

    Mont Saint-Michel (2)

    Mont Saint-Michel (2)

    Mont Saint-Michel (2)

    Mont Saint-Michel (2)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • ...

    Les gens sont un peu fous. Et ces histoires sont vraies (et absolument toutes fraîches)...

    *

    *      *

     - Clinique vétérinaire, service de garde bonsoir ?

    Une dame a appelé en disant qu'avec la chaleur, elle avait voulu rafraîchir son chien. Du coup, elle a mis son petit chien dans le congélateur.

    - Il y a longtemps ?

    - Il y a 24 h... et il est bizarre... vous pensez qu'il va bien ?

    - ???! ...

    La dame a laissé son Cavalier King Charles vingt-quatre heures dans son congélateur.
    Quand elle s'est aperçue qu'il était mort, au téléphone, elle pleurait.

    *

    *      *

    Hier, des gens ont apporté leur chat adulte pour une consultation. Normal.

    Sauf que le chat était placé dans une glacière hermétique. Genre vraiment hermétiquement fermée. Avec le chat dedans.

    Quand l'assistante a ouvert la glacière pour qu'il puisse respirer, le chat était tellement apeuré qu'il l'a griffée et s'est sauvé.

    *

    *      *

    Des gens repartent. Un peu connus dans la clinique, un peu bizarres. Un nombre d'animaux monstrueux, généralement amenés lorsqu'il est trop tard. Cette fois-ci pour une euthanasie.
    Ils ont demandé à ce que la vétérinaire fassent la dernière piqûre directement dans le cœur. Refus : c'est trop brutal pour l'animal, et pour la personne, et surtout pas nécessaire. Ils ont insisté.

    Visiblement des habitués. Pour preuve la note dans leur dossier : "Ne passent plus avec X après telle euthanasie. Ne passent plus avec Y non plus, qui a osé trouver choquant leur propos : « On veut une dernière piqûre dans le coeur, parce qu'on aime bien voir notre animal mourir et regarder le cœur qui s'arrête ! »"

    ....

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique