• Le journal en ligne Madmoizelle a publié l'interview d'une jeune fille n'a jamais été (ou presque) à l'école et fait du unschooling :-)

    Le unschooling, littéralement « pas d'école » désigne le fait de ne pas aller à l'école tout en d'apprendre de manière libre et autonome, de manière totalement non scolaire, sans programme imposé, au gré de ses envies et de ses centres d'intérêt.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Bien le bonjour !

    La dernière proposition qui voulait restreindre / interdire l'instruction en famille datait de 2015 je crois. Eh bien, on ne perd pas les vieilles habitudes : on remet le couvert !

    Déposée la semaine dernière par Éric Ciotti, c'est une nouvelle proposition de loi (qu'on peut lire ici) qui vise « à renforcer l’encadrement des établissements privés hors contrat et à limiter les possibilités de dérogation à l’obligation scolaire ».

    Vous le sentez venir le truc ?

    Le prétexte à cette proposition de loi, cette fois, c'est... l'islam et le terrorisme sarcastic . Le gros méchant épouvantail des années 2000 en gros no. Et c'est parti pour les associations infondées entre déscolarisation et écoles privées avec  religion  / islam / prosélytisme / communautarisme / radicalisme / terrorisme (le COMBO gagnant du moment j'ai l'impression). Et, SI SI, tout ça, c'est fort ^^ !

    Proposition de loi anti-instruction en famille / école hors contrat


    (pour sauter ce passage et arriver directement sur celui qui concerne uniquement l'école à la maison / l'instruction en famille, cliquez ici)


     

    Je passe les amalgames concernant l'islam / déscolarisation (attention mesdames et messieurs... déscolarisation de petites fille s'il-vous-plaît ! on ne sait pas combien, on ne sait pas depuis quand) et écoles privées (musulmanes hein, pas les autres... <ironie>soyons sérieux !</ironie>) / prosélytisme et radicalisation, sans que la MIVILUDES n'ait vraiment établi de lien entre tout ça, l'emphase sur le (petit) nombre d'enfants scolarisés dans des écoles musulmanes (euh, on est bien d'accord que l'un des terroristes des derniers attentats est allé dans une école catholique un peu huppée non ?).
    Sans chiffre, sans citation de cas, sans fait, c'est... un peu sorti du chapeau je trouve.no

    Soit dit en passant (un petit extrait pour la route, je suis agacée) :

    Dans un contexte de menace terroriste inédite couplée à un développement sans précédent du communautarisme, il est indispensable que le contrôle de l’État sur l’éducation de tous les enfants soit renforcé.

    Bah voilà. La bombe est lâchée. Le contrôle. Sur l'éducation.
    #tantdechosesàdire

    En résumé, ça m'a juste donné l'impression d'un très mauvais papier journalistique, surfant sur la peur et la stigmatisation arf Bouh, des écoles de musulmans ! », alors que personne ne s'inquiète pour les écoles privées d'autres confessions...).
    Ça aurait pu être risible, si ça n'avait été une proposition de loi sérieuse.

     

    Et l'instruction en famille dans tout ça ?

    Et enfin (on y arrive !), cette proposition suggère également une modification comme suit :

    L’article L. 131-1-1 du code de l’éducation est complété par six alinéas ainsi rédigés :

    « l’instruction dans la famille doit faire l’objet d’une autorisation préalable de l’inspecteur d’académie et doit être justifiée par :

    – l’exigence de soins médicaux ;

    – une situation de handicap en attente de scolarisation dans un établissement médico-social ;

    – des activités sportives ou artistiques ;

    – des parents itinérants ;

    – l’éloignement géographique d’un établissement scolaire. »

    Oui oui : il faudrait bien une autorisation et se justifier par l'une des propositions ci-dessus (qui ne concernent... pas tant de famille que ça au final - enfin, je n'en connais aucune qui rentre dans ces critères). Une école obligatoire déguisée, en somme.

    Bref. Tu veux instruire ton gamin (ou tes marmots) à la maison parce que c'est quelque chose qui lui/leur correspond mieux que le système scolaire traditionnel et ses méthodes ou rythmes, autrement dit par choix pédagogique et souvent très réfléchi ? Tu ne pourras plus.
    Au passage, tous les enfants en état de mal-être à l'école, avec des troubles non pris en charge car pas toujours considérés comme handicap (je pense en premier lieu aux dys- : lexie/graphie/calculie, mais il y en a d'autres), aux enfants harcelés ou en situation de phobie scolaire le remercieront pour cette proposition qui, si elle passe, va leur fermer bien des portes de sortie no...
    Les enfants dits "handicapés", instruits en famille, et qui progressent super bien (coucou Théo !) n'auraient donc désormais que la grande perspective d'atterrir dans des établissements médico-sociaux ? Ces lieux déjà un tantinet surchargés à ma connaissance ? Génial ! (les bras m'en tombent, mais vraiment)

     

    J'ai juste envie de dire : c'est n'importe quoi.
    Se couper de la réalité au point de nier la souffrance et les besoins particuliers de plein d'enfants, c'est... même pas humain quoi.
    (oui, je suis un peu énervée présentement)

    Proposition de loi anti-instruction en famille / école hors contrat

     

    Une pétition a donc été lancée... je compte sur vous pour la signer, c'est important !

    Cliquez ici !

    Merci !
    (de signer et d'être arrivé en bas de ce billet ^^ !)

     


     

    Pour rappel (si vous n'avez pas eu assez de lecture ;-) ), actuellement, l'instruction en famille (avec ou sans cours par correspondance) c'est :
    - une déclaration annuelle obligatoire de 6 à 16 ans, par la famille auprès de la DASEN (l'inspection d'académie)
    - un contrôle pédagogique tous les ans par l'Éducation nationale, pour vérifier que l'enfant reçoit bien une instruction (via : discussion avec la famille de la pédagogie, observation des supports, parfois tests de niveau même si c'est discutable...)
    - un contrôle à caractère social par la mairie ou ses services sociaux pour s'enquérir des raisons de la famille à instruire en dehors de l'école et vérifier les moyens mis à disposition de l'enfant (conditions de vie, activités, organisation), souvent au domicile de la famille
    - une obligation de niveau à atteindre à 16 ans (Socle commun des connaissances et des compétences)
    Donc ça permet quand même d'avoir un bon aperçu de ce qui se passe dans la famille...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • Je ne l'avais encore jamais lu !

    Mais voici un article qui date de novembre 2015, publié sur le très bon blog Antigone XXI et relayé par Apprendre avec bonheur :

    Témoignage d'école à la maison

    Que vous pourrez retrouver en cliquant sur l'image ou en cliquant sur ce lien.

    J'ai beaucoup aimé que les parents revendiquent le fait de ne pas être érigés en modèle, mais d'avoir simplement suivi une voie particulière :)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Chaque jour, France Info propose son programme "Le vrai du faux" qui reprend et vérifie les propos tenues par certaines figures politiques.

    A l'occasion des propos tenus par un député des Républicains qui regrette que des tous les enfants n'aillent pas à l'école ("de la République") en France car "la scolarisation n'y est pas obligatoire", France Info est revenu sur ces propos.

    C'est à lire et/ou à écouter ici.

     

    Même s'il y a des petites choses à redire, ça a quand même le mérite de rappeler que ce n'est pas l'école mais l'instruction qui est obligatoire, surtout à une heure de grande écoute (enfin, le matin vers 7 h, je suppose que c'est une heure de grande écoute pour la radio ?).

    On notera aussi certains efforts faits (il y a un double contrôle ; les inspecteurs d'académie vérifie l'instruction et les progrès, le point sur le socle commun des connaissances...) malgré quelques approximations ^^

    « La scolarisation n'est pas obligatoire » sur France Info

     


     

    A noter que le chiffre des 18 000 enfants qui ne vont pas à l'école date de l'année scolaire 2010-2011 (lien ci-dessous), et que cela concerne alors 0.22 % des enfants concernés par l'obligation d'instruction. Parmi eux, 5 000 ne seraient pas inscrits au Cned, et d'après l'article, ne suivraient donc pas le programme de l’Éducation nationale. Alors que beaucoup suivent des cours par correspondance privés, dont beaucoup également suivent les programmes.

    D'ailleurs, je suis tombée sur cette question écrite à l'Assemblée nationale, qui suggère de rendre l'école "vraiment" obligatoire et qui se propose de "supprimer cette possibilité d'aller à l'école en dehors de l'école". La tournure me fait rire ^^

    Autrement, il y aurait beaucoup à dire sur les propos tenus par le député (et ceux de la question ci-dessus), mais mon rapport biblio m'appelle erf.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    5 commentaires
  • Pour la énième fois, l'instruction hors école est menacée !

    Comme le titre du billet l'indique, il s'agit d'une proposition de loi (déposée le plus discrètement du monde le 18 décembre 2013), qui suggère de désormais limiter l'instruction en famille / école à la maison aux « seuls cas d'incapacité » !

    Autrement dit, l'IEF ne serait plus un droit comme elle l'est actuellement (rappelons que seule l'instruction est obligatoire en France, pas la scolarisation), mais seulement accordée exceptionnellement à quelques cas "particuliers", à savoir uniquement les enfants porteurs de handicap (en état « d'incapacité physique ou mentale ») !

     

    Raison avancée ?
    L'éducation à domicile pourrait actuellement être « le prétexte d'une désocialisation volontaire, destinée à soumettre l'enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologiques ou religieux ».
    (mais bien sûûûr ! ce monsieur s'est-il tenu au courant des rapports de la MIVILUDES, qui n'a finalement jamais réussi à établir un lien entre instruction en famille et dérives sectaires, ce qui n'était pas faute d'avoir essayé ? rire jaune)

     

    Il est possible de suivre l'avancée de ce projet ici : http://www.senat.fr/dossier-legislatif/ppl13-245.html (en espérant justement qu'il n'avance pas trop...)

     

    Pour beaucoup de familles et d'enfants qui ont trouvé leur équilibre à opter pour l'instruction à la maison plutôt que l'école traditionnelle, ce serait un immense retour en arrière. De plus, allez donc dire à des enfants atteints de phobie scolaire qu'il leur faudra retourner dans un établissement scolaire...

    Certes, le texte n'est pour le moment qu'en première lecture, mais ce n'est pas la première fois que l'on tente de restreindre drastiquement la possibilité d'être instruit ou d'instruire ses enfants hors école.

    Encore une fois, il faut donc se mobiliser !

    Une pétition a été lancée, et elle réunit déjà près de 30 000 signatures.

    C'est important pour des milliers de familles : vous aussi, ajoutez la vôtre !

    http://www.avaaz.org/fr/petition/SENAT_Lannulation_de_la_proposition_de_loi_visant_a_limiter_le_droit_de_lief/

    L'association UNIE est une association fondée par 3 mères instruisant en famille.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    3 commentaires