• Certes, pas exactement le beaujolais !
    Un appareil photo (tindiiiiin !!!)

    Bref, je suis l'heureuse propriétaire d'un appareil photo numérique depuis samedi !

    Il a mis bien du temps à venir (plus d'un mois et demi... un vendeur inexistant, une nouvelle commande, puis un problème de jours glissés,...)

    Mais qu'importe, désormais, il est là !
    Bon, certes, il me reste quelques trucs à apprivoiser... et à continuer de tester des choses ;-).

    Pardonnez l'exposition, le temps est mauvais (mais est-ce une nouveauté ?)

    Le beaujolais nouveau (euh, non !) est arrivé !

    Champ de blé sous un ciel d'orage

    Moules à muffins

    Fleurs jaunes des champs

    Photographie de roses

    Jeunes fleurs d'hortensia

    Lapin noir et blanc

    Sur la machine en elle-même, rien à redire ou presque... c'est de toute façon bien meilleur qu'un téléphone !

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    6 commentaires
  • Non, je ne vais rien vous conseiller, juste vous dire sur quoi je me penche cet été .
    (parce que je n'ai pas des goûts qui sont universels, sinon, vous vous taperiez du Docteur Quinn, du Daktari et de Ma sorcière bien-aimée à longueur de journée).

     

    Mesdames et messieurs, sur vos écrans cet été...Sur Gulli (la 18 de la TNT, j'ai du mal avec le nombre de chaînes...), la série canadienne Les vies rêvées d'Erica Strange (Being Erica) est rediffusée tous les mercredis, entre 22 h 25 et minuit (oui, c'est tard, mais il y a deux épisodes, et ça peut éventuellement s'enregistrer ;-) ).
    La rediffusion s'est opérée à partir du premier épisode de la saison 1 depuis mercredi dernier.

    (et c'est vraiment bien, rendez-vous compte, je n'ai pas regardé Des racines et des ailes pour enregistrer ça, et regarder la série dont il est question juste en dessous...)

    Trame simple : à seulement trente-deux ans, Erica a une liste de regrets longue comme une autoroute derrière elle.
    En regardant en arrière, Erica a l'impression de n'avoir pris que des mauvaises décisions. Et, conséquences de ce qui à ses yeux ne sont que des erreurs successives, elle a aussi l'effroyable sentiment d'avoir raté sa vie.
    Grâce au fabuleux Dr Tom, elle peut retourner dans son passé pour « réparer » - ou du moins, le croît-elle - ses « erreurs » et tenter d'en rattraper les conséquences.
    En sus, Dr Tom a toujours de bonne citations qui ponctuent ses discours, et a le don de surgir là on où ne l'attend pas forcément

    Mesdames et messieurs, sur vos écrans cet été...Enfin, sur TF1, parlons un peu de la série Smash - produite par Steven Spielberg - qui a débuté mercredi soir... en signant un bide monstre.

    Les intrigues des personnages — des artistes new-yorkais, scénaristes, acteurs, producteurs... — se mêlent sur fond de réalisation d'une comédie musicale, dont le sujet est : Marylin Monroe.
    Cependant, leurs histoires personnelles sont assez maigres. Il est vrai que l'histoire est assez simple, on dirait sans gros rebondissement possible...

    Mais il faut avouer que les personnages ont au moins le mérite d'être bien incarnés : leurs interprétations sont en effet assez convaincantes (ce que les français savent très rarement faire)

    Certes, ça ne rivalise pas avec Glee, nettement plus frais et décalé.
    Mais je vais tout de même continuer à regarder Smash, parce que j'adore les intérieurs des gens dans les séries américaines (si, c'est vrai). C'est toujours meublé avec bon goût et les rares baraques qu'on voit sont jolies .
    Et puis, certains personnages sont attachants, et j'ai envie de savoir ce qu'ils deviendront.

    Bref, si mercredi dernier il y avait 3 épisodes, TF1 va faire repasser Smash en seconde partie de soirée (oui, ça va encore chevaucher Les vies rêvées d'Erica Strange, de l'intérêt de pouvoir enregistrer une des deux séries ;-) ), .
    Les 3 premiers épisodes sont disponibles en replay sur le site de la chaîne (premier épisode ici, les autres en dessous).

    Entre le 26 juillet et le 9 août, Arte va diffuser une série historique intitulée Les Kennedys.
    Cette série qui date de 2011 (apparemment, déjà diffusée sur France 3 l'année dernière ?) va mélanger images d'archives et images tournées tout au long de ses 8 épisodes, et s'annonce comme une reconstitution fidèle de cette époque.
    (d'après mes pronostics, elle devrait être en replay sur le site d'Arte... à vérifier !)

    Et bonne nouvelle pour un futur télévisuel certes plus lointain : Borgen, une femme au pouvoir, la série danoise, revient entre le 22 novembre et le 13 décembre  (damned, en pleins partiels ! vive le replay !) !

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire
  • C'est moi (nan, c'pas vrai, comment ça, vous vous en doutiez ?)  !

    Alors, mon stage dans une clinique vétérinaire s'est achevé vendredi soir (double !).

    Il s'est très bien déroulé, et au final, j'ai même été peinée de devoir m'arrêter "si tôt"... mais je suis vivement encouragée à revenir !!

    Pendant deux semaines, j'ai donc eu l'occasion d'assister aux consultations (et l'air de rien, entre 8 heures et demi et 18/19 heures, on en voit défiler du monde ), ainsi qu'à plusieurs opérations chirurgicales, et j'ai pu suivre plus ou moins le parcours de quelques animaux hospitalisés (vers la fin du stage).

    J'ai vu d'un peu plus près la fonctionnement quotidien d'une clinique (qui n'était pas trop éloignée de l'idée que je m'en faisais), et le travail des vétérinaires (idem) et des ASV (idem) que j'ai pu suivre de près dans leur travail (je vais pouvoir en rassurer certains, qui m'avaient dit qu'il valait mieux effectuer un stage pour ne pas rester fixé(e) sur des illusions... !).

    L'équipe a été particulièrement sympathique avec moi en plus, il y a une très bonne ambiance entre les vétérinaires, les ASV, les secrétaires qui plus est).
    J'ai pu avoir des échanges très intéressants avec les vétos, et je ne me suis absolument pas ennuyée à partir de là .

    Je suis — paraît-il : c'est pas moi qui le dit ; je ne me permettrais pas ! — de compagnie agréable, pas embêtante, spontanée (en particulier par rapport à leurs jeunes stagiaires habituels), et en résumé, les vétos, autant que les ASV, m'ont assuré que je ne les avais absolument pas dérangés, bien au contraire :-).

    Bilan des courses : je suis invitée à revenir si cela me fait envie ! (et bien sûr que oui j'ai envie !)
    Du coup, comme conseillé avant mon départ du cabinet vétérinaire, il ne me reste plus qu'à m'arranger avec mon assurance, puis à convenir de nouvelles dates avec la clinique pour y retourner.

    ... Je suis contente  !!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    8 commentaires
  • ...

    La dame (que nous appellerons Madame Boxer) a deux boxers.
    Pour des raisons de praticité (identique à celle de madame Terre-neuve dans un des bilets précédents), elle n'a amené que Box'blanc pour cette consultation, qui consiste en une vaccination. Box(blanc a 8 ans, quelques problèmes cardiaques mais globalement va bien.
    Boxer pas tout à fait pot de colle, mais pot de caresses, et v'là t'y pas que je me plante devant toi en te redardant fixement et en secouant vivement ce qui reste de queue pour que tu me gratouilles... Et vas-y que je fais ma tournée véto-proprio-stagiaire-véto-proprio-stagiaire pour avoir mon lot de gratouilles ...
    Et Madame nous avertit : aussi gentille soit-elle hors de chez elle, gare à qui chercherait à s'introduire sur son territoire !
    Petite particularité, Box'Blanc a le dos soudé. Explication : l'arthrose a créé des becs de perroquet entre les vertèbres, ce qui a entraîné l'ankylose de la colonne vertébrale toute entière. Au moins, Box'Blanc n'a plus mal au dos, même si c'est un peu moins évident qu'avant pour se lever .
    Je ne savais pas que c'était possible à ce point là, mais si...

    Madame Boxer revient le jeudi pour le second boxer.
    13 ans (et toutes ses dents) ce qui est un âge assez remarquable pour un boxer soit dit en passant ! La santé va globalement bien aussi, quelques maux de vieillesse (comme l'arrière train un peu fléchissant...), mais c'est le lot d'une grande partie des chiens atteignant cet âge ^^.

    Et attention, parce que bien que Box'Deux ait l'arrière-train qui parte en sucette si elle se met à courir, elle n'en a pas pour autant perdu son instinct de défense du territoire.
    Bref, je crois que si un voleur entre chez la propriétaire de ces deux boxers, il sera facile à reconnaître : il aura un boxer suspendu à chaque fesse .

    ...

    Am'staf est un chien catégorisé, mais adorable. Comme la législation l'exige, elle se balade avec sa muselière. Mais trop gentille, quand même !

    ...

    Une dame apparaît dans la salle d'attente avec deux caniches, toilettés comme pour une expo.
    Un (immense) caniche royal blanc. Et un caniche nain gris foncé.
    « Laurel et Hardy »

    ...

    Mamy apporte une petite boîte dans ses mains.
    C'est Perry la perruche (en vrai, je ne sais même pas si la perruche avait un nom hein :-) )

    Mamy est trèèès inquiète. Elle a remarqué une masse en bas du ventre de Perry la perruche. En attendant, Perry la perruche a un comportement plutôt normal, si ce n'est qu'elle vole moins que d'habitude. Mamy est inquiète, elle n'y connaît rien, de son propre aveu, et préfère venir tout de suite plutôt qu'attendre. Et avant tout, elle ne veut pas du tout que le petit animal ne souffre.
    Effectivement, Perry la perruche a une masse kystique à l'avant du cloaque.
    Cependant, vu la taille de la bête, c'est absolument inopérable (« ce serait de la vraie charcuterie » selon le véto), pas comme on pourrait tenter chez un gros perroquet...
    Il ne reste donc qu'à espérer que la masse ne grossisse pas, et n'altère pas ultérieurement le fonctionnement du cloaque.
    Sinon, c'est un non-dit (mais largement sous-entendu...), il faudra vraisemblablement abréger les souffrances de Perry.
    A surveiller donc, et contrôler que la perruche conserve un comportement normal et ne s'isole pas dans sa volière du jour au lendemain.
    Et Perry retourne dans sa boîte - les oiseaux étant cardiaques, il faut éviter de les manipuler trop longtemps - pour rejoindre ensuite son compagnon Pierre la perruche.
    Nouveau souci de Mamy en plus de veiller sur sa perruche : peut-être avoir à expliquer à sa petite-fille ce qui se sera passé, si jamais cela se finit prématurément mal pour Perry. Et aussi, elle l'avoue, parce qu'elle aussi s'y est attachée à ces petites bêtes...

    Ça, c'était pour le première semaine de stage (4-8 juin).

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    5 commentaires
  • ...

    Uggy.

    Uggy est une toute jeune Jack Russel (du moins, toute jeune, en apparence, car je la trouve un peu petite pour une adulte), et c'est à son tour de grimper sur la table d'examen.
    Collier et laisse violets, nul doute, c'est bien une femelle.
    Son malheur du jour, c'est d'avoir commencé à arracher le bandage censé protéger les fils de suture de sa stérilisation.
    Et c'est une jeune femme qui ne cesse se confondre en excuses d'avoir rafistolé le bandage de sa chienne comme elle pouvait (pourtant, assez correctement pour que ça tienne jusqu'à la clinique, elle n'a rien à se reprocher cette brave dame :-) ) qui nous apporte son toutou (et son enfant qui jouait tranquillement aux Playmobils derrière).

    Le tout étant que désormais, il faut arracher ce qu'il reste de bandage... et nous ne sommes pas trop de trois à maintenir la pauvre chienne sur la table .
    Une fois le bandage retiré au pris d'une lutte sans merci, la véto (r)emballe désormais fort généreusement la chienne de bandelette adhésive.
    Désormais, Uggy ne pourra même plus en rêve imaginer retirer son pansement *rire démoniaque hihihihihihi *...

    Et c'est un fort élégant chien saucisson qui nous quitte, affublé d'une magnifique - nouvelle - collerette !

    ...

    Chat gris a été déposé ce matin, devant le portail de la clinique, avant même l'ouverture, dans un sac à course (« les cadeaux du matin » dit d'un air triste une auxiliaire vétérinaire...).
    C'est visiblement un chat errant. Adulte, non stérilisé, probablement bagarreur (à cause de la présence de cicatrices ?), en plus d'avoir chopé antérieurement tous les parasites possibles et imaginables.
    La raison pour laquelle on l'a laissé là devant la clinique, c'est qu'il a été choqué (certainement par une voiture).
    D'ailleurs, Chat gris est allongé totalement kaput sur la table d'examen de la véto.
    Il s'est un peu réveillé dans la journée, d'ailleurs, il a fallu renforcer la grille de sa cage pour éviter qu'elle ne s'ouvre à force d'acharnement.
    Non identifié, il sera euthanasié dans la soirée si personne ne l'a réclamé d'ici là.

    ...

    Belle (oui, c'est un cocker !) a un vilain gros plâtre bandage épais qui immobilise sa patte postérieure.
    Figurez-vous que Belle a eu l'excellente idée de se jeter sous les roues de la voiture de sa maîtresse, tellement elle était contente de la revoir ;-).
    Son souci du matin : elle a défait une partie de la bande adhésive qui entoure le véritable bandage en lui-même.
    Après une longue palpation et avoir testé la mobilité de la patte, observé qu'il n'y avait pas de fracture, et que ce n'était pas le genou qui était mis en cause, mais plutôt l'articulation du tarse, il est décidé que la vétérinaire montrera la chienne à une équipe de véto orthopédistes, qui doivent arriver dans la journée (ils interviennent ponctuellement dans les cliniques de la région, en faisant des "tournées").
    Les véto émettront leur avis, à savoir s'ils ont un diagnostic plus précis et s'ils recommandent une intervention chirurgicale.
    En attendant le retour de sa maîtresse le soir même, la chienne hurlera à la mort un peu bruyamment sa maîtresse toute la journée dans le chenil (dur dur la séparation ...).

    ...

    Madame est venue avec un terre-neuve.
    Un seul, car elle ne pouvait pas amener les deux en même temps .
    En la voyant sur le point de décoller quand son terre-neuve décide de marcher, on comprend aisément pourquoi :-) (et je dis ça sans moquerie ).

    Mais, aaaah, ce terre-neuve ! Une crème de chez crème, la douceur et le regard bienveillant incarnés.
    J'arrive en fin de consultation, mais j'y ai le droit.
    Assis sur son arrière train (plus qu'imposant ^^), le chien est stoïque, quémandant sa caresse auprès de sa maîtresse, puis de la véto, puis de sa maîtresse etc.
    Le chien tourne alors sa grosse tête vers moi, en m'adressant un regard sans mauvaise interprétation possible (« gratte-moi la têêêêête »...), le tout accentué par ses « sourcils » qui lui donnent un air triste, et il approche sa grosse tête en me fixant...
    Rien à dire, ce Terre-Neuve est une usine à caresses et visiblement, c'est l'effet recherché ...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires
  • ...

    Petit chat est un miraculé en sursis.
    La vétérinaire a d'ailleurs du mal à comprendre qu'il soit encore là, sous ses yeux, IRM dans les mains. Il faut dire que Petit chat a une tumeur si importante... qu'elle occupe la moitié de son crâne. Et pourtant, il va bien, du moins aujourd'hui. La preuve, il se balade dans la pièce et attend de sortir par la porte-fenêtre (en gros, le comportement... normal d'un chat). Malgré tout, l'ampleur de la tumeur est telle que Petit chat peut avoir une mort violente à tout instant ; pour peu que la tumeur exerce une pression sur le cervelet, et c'est le décès immédiat. Son injection est "palliative", la cortisone ralentissant l'évolution de la tumeur, mais de toute façon Petit chat est condamné... On ne peut que lui souhaiter de profiter de la vie qui lui reste du mieux possible et de mourir sans douleur.

    ...

    Mousquetaire est un petit chien de 7 ans, un grand Yorkshire.
    Il a des petits soucis cardio-respiratoires. Les radios révèlent effectivement un liquide autour du cœur, et visiblement un poumon « anormal », pour une raison non identifiée. Mais bon, son principal problème, c'est que depuis plusieurs jours il ne mange plus, ni croquette, ni pâté(e ?), il est déshydraté. Le chien est particulièrement apathique, et a - vraiment - un air malheureux, bref, vraiment pas bien du tout, sa maîtresse ne le reconnaît plus, la véto non plus.
    Sa propriétaire prévient ; dans tous les cas, elle ne veut pas d'acharnement thérapeutique si jamais son chien va trop mal.

    Pour tenter au moins de réalimenter le chien, la vétérinaire propose d'opter pour un aliment réputé appétant, et part chercher une boîte de pâtée pour faire un essai, histoire de ne pas refiler à la propriétaire trente cinq mille boîtes que le chien ne mangera pas.
    La vétérinaire se souvient effectivement lui en avoir déjà donné après une opération, mais il allait bien... Elle apporte donc une boîte, une gamelle, et une cuillère.
    Elle ouvre la boîte, en place une cuillerée dans la gamelle... Et là, c'est la ruée... au sens littéral du terme.
    Le chien qui se jette - vraiment, et le degré de "se jeter" est faible - sur la gamelle, jappe pour en avoir plus, chope la cuillère dont la véto n'a même pas eu le temps de placer la pâtée dans la gamelle... Bref, virage à 180 ° du toutou, retour à la vie en l'espace de cinq petites minutes.
    En sortant du cabinet, il ne voulait plus repartir (il devait savoir qu'il n'avait pas mangé tout ce qu'il y avait dans la boîte que la véto lui avait ouverte , mais bon, s'enfiler une boîte alors que ça faisait des plombes qu'il n'avait pas mangé, il aurait eu mal eu ventre le petit)
    Sa maîtresse est repartie avec 6 boîtes identiques pour les prochains jours, en attendant de revenir chercher de nouvelles boîtes pour son ressuscité.

    ...

    Gros rusé est un chat à poils longs. Sa maîtresse est marrante et ne se prend pas le chou.
    Elle a du mal cependant, car son chat est un vrai numéro. (en plus, il refoule du bec comme pas permis, sisi). Elle raconte sa dernière tentative de vermifugation. Elle avait soigneusement veillé à ce que les comprimés soient bien au sein de croquettes, le tout bien emballé de pâtée (on ne lésine pas quand on a un chat rusé !), et s'était postée sur une chaise pour veiller à ce que toute la gamelle soit ingérée.
    Toute la gamelle effectivement été avalée. Juste avant de repartir, le chat a - prfout ! - recraché les deux comprimés dans la gamelle.
    Fichu.

    Elle en est restée sur le... enfin, je ne vous fais pas de dessin.
    En tout cas, il est galère à soigner son chat !

    ...

    * Pour conserver leur anonymat, tous les animaux se sont vu affublés de sobriquet par mes soins dans ce billet *

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique